Les Fourberies de Scapin : Résumé du livre

5

4 avis

Molière Les Fourberies de Scapin Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Ophélie Ruch (rédacteur).

Description du résumé sur Les Fourberies de Scapin

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Les Fourberies de Scapin écrit par Molière. A télécharger rapidement !

Les Fourberies de Scapin est une comédie en trois actes, représentée pour la première fois en 1671. C’est l’une des dernières pièces de Molière, dans laquelle il met tout son talent de dramaturge au service d’une forme qu’il affectionne tout particulièrement : la farce. Elle met en scène les roueries d’un valet, Scapin, qui se joue de ses maitres. Fortement inspirée par la Commedia dell’Arte, une forme de farce à l’italienne qui remporte alors un grand succès en France, elle repose sur un principe d’exagération et de caricature. Pour cela, elle n’emporta qu’un succès modéré auprès des auteurs de l’époque, qui préféraient la mesure. Pour autant, elle demeure l’une des pièces de Molière les plus jouées, et fait partie aujourd’hui du répertoire des pièces classiques.

Pour en savoir plus sur le livre Les Fourberies de Scapin, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Les Fourberies de Scapin"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Les Fourberies de Scapin  de Molière, dont voici un extrait :« Scène 1 Octave vient d’apprendre par Sylvestre, son valet, que son père, Argante, rentre de voyage et compte le marier avec une jeune fille. C’est une catastrophe pour Octave qui, en l’absence de son père, s’est marié à une autre jeune fille qu’il aime.Scène 2 Scapin, le valet de Léandre, arrive et remarque le trouble d’Octave. Il lui en demande la raison. Octave raconte qu’en l’absence de leurs pères respectifs, son ami Léandre et lui-même ont fait la rencontre de deux jeunes filles, dont ils sont tombés amoureux. La gouvernante de Hyacinte, la jeune fille dont Octave s’est épris, exigeait de lui qu’il l’épouse, sans quoi elle lui refusait de la voir : il s’est donc marié. »Découvrez la suite dans le document.