Les Mots : Résumé du livre

4

1 avis

Jean-Paul Sartre Les Mots Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Ophélie Ruch (rédacteur).

Description du résumé sur Les Mots

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Les Mots écrit par Jean-Paul Sartre. A télécharger rapidement !

Les Mots est l’autobiographie de Jean-Paul Sartre, publiée en 1964, qui vient en quelque sorte clore sa carrière d’écrivain. Il y fait le récit fidèle de son enfance, de quatre à onze ans, et développe les thèmes classiques du genre : parents, premières expériences, connaissance de soi. Le récit est structuré en deux parties, équivalentes en longueur : Lire et Écrire. Sartre articule son existence autour de la rencontre avec les mots, d’abord dans la lecture, ensuite dans l’écriture : il place ainsi sa vocation d’écrivain comme le résultat logique d’une expérience particulière. Ce récit d’enfance est déterminant pour comprendre l’œuvre et la vie de Sartre. Il s’agit à la fois d’une œuvre d’explication et de conclusion, qui en ce sens représente un élément déterminant dans l’œuvre prolixe et protéiforme de l’auteur.

Pour en savoir plus sur le livre Les Mots, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Les Mots"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Les Mots de Jean-Paul Sartre, dont voici un extrait :« En vacances avec sa mère et sa grand-mère, Poulou écrit un jour un poème à son grand-père ; celui-ci lui répond, lançant ainsi une correspondance en vers qui attendrit une nouvelle fois tous les adultes. De retour à Paris, l’enfant est presque déjà consacré écrivain. Il entre avec délectation dans cette nouvelle imposture, s’installant théâtralement à sa table de travail et laissant les visiteurs le contempler avec tendresse alors même qu’il est seulement en train de penser à l’effet qu’il produit. L’écriture devient un jeu, qu’il aime autant parce qu’il l’amuse que parce qu’il le sert, et qui est en même temps le seul auquel il peut avoir accès : « fils unique, je pouvais y jouer seul » (p. 118). Sartre montre ainsi que son destin d’écrivain est loin des mythes romantiques de la vocation, mais qu’il est seulement une affaire de contingence. »Découvrez la suite dans le document.