Jean-Paul Sartre

Biographie de Jean-Paul Sartre

Seul écrivain à avoir jamais refusé le Prix Nobel de Littérature, Jean-Paul Sartre (1905-1980) fut pourtant un des plus grands écrivains de son époque. Auteur fécond, il écrit aussi bien des ouvrages philosophiques (L’être et le néant, 1943) que des romans (La nausée, 1938 ; Le mur, 1939) ou des pièces de théâtre (Les mouches, 1943 ; Huis Clos, 1944). Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages et textes biographiques sur de grands auteurs comme Mallarmé, Baudelaire, Jean Genet ou encore Gustave Flaubert.

L’essentiel de son œuvre cherche à expliquer ou à illustrer la pensée existentialiste dont il devint le représentant en France. Il incarna également l’exemple type de l’intellectuel engagé, tout comme Albert Camus. Son engagement n'a aucune limite, il jouera des rôles importants notamment durant la période de la Seconde Guerre mondiale. Mais, même s’il défraya la chronique par ses prises de position catégoriques et ses idées anticapitalistes, sa philosophie existentialiste influencera de très nombreuses personnes bien au-delà de la mode dont elle fait l’objet dans les années 1945-1950.

Jean-Paul Sartre est aussi connu pour sa relation avec Simone de Beauvoir, qu'il rencontre à Paris pendant ses études. Les deux philosophes ont vécu ensemble jusqu'à la fin de leur vie et ont été enterrés côte à côte au cimetière du Montparnasse à Paris.

Citations de Jean-Paul Sartre

  • « Il n'y a que de bons et de mauvais romans. Et le mauvais roman est celui qui vise à plaire en flattant au lieu que le bon est une exigence et un acte de foi. [...] Ainsi qu'il soit essayiste, pamphlétaire, satiriste ou romancier, qu'il parle seulement des passions individuelles ou qu'il s'attaque au régime de la société, l'écrivain, homme libre s'adressant à des hommes libres, n'a qu'un seul sujet : la liberté. » (Qu'est-ce que la littérature ?)
  • « La prose se sert des mots, la poésie sert les mots » (Qu'est-ce que la littérature ?)
  • « J'avais trouvé ma religion : rien ne me parut plus important qu'un livre. La bibliothèque, j'y voyais un temple. » (Les Mots)
  • « Je ne peux pas supporter qu'on attende quelque chose de moi. Ca me donne tout de suite envie de faire le contraire. » (Huis clos)
  • « L'enfer c'est les autres. 1000 fois oui, quelle horreur être en présence ad vitam aeternam de 2 personnes que l'on n'a pas choisi, à subir leurs jugements qui se fait à la lumière de leurs vécus. Je pense que l'on peut se connaître soi-même, pas la peine du regard des autres pour cela. Ce qui est oppressant dans ce trio, c'est le fait que cela ne s'arrête jamais. Dans la vie, l'on a presque toujours la liberté de partir lorsqu'une situation ne nous convient pas... » (Huis clos)
  • « On ne peut vaincre le mal que par un autre mal. » (Les Mouches)
Voir une image de l'auteur