Anna Gavalda

Biographie de Anna Gavalda

Née en 1970 près de Paris, Anna Gavalda a suivi une formation littéraire. Elle entre en classe préparatoire au lycée Molière en 1990. Elle se consacre ensuite à l’écriture, tout en travaillant dans la traduction, la rédaction de chroniques et l’enseignement.

Son premier texte (Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, 2000) a reçu le Grand Prix RTL-Lire. Ce sont des histoires contemporaines d’amour, d’émotions, de quotidien bouleversé et de quête qui sont au centre de ses romans et de ses nouvelles : Je l’aimais (2003), Ensemble, c’est tout (2004), La consolante (2008). Ses textes sont traduits dans une vingtaine de langues et se vendent à des millions d'exemplaires. Mais si toutes les oeuvres d'Anna Gavalda rencontrent un succès du côté du public, ils ne font pas toujours l'unanimité auprès de la critique littéraire, notamment en raison de leurs histoires jugées parfois trop banales.

Son roman Ensemble, c'est tout à fait l'objet d'une adaptation cinématographique réalisée par Claude Berri en 2007, avec les acteurs Guillaume Canet, Audrey Tautou et Laurent Stocker. Je l'aimais a également été adapté au cinéma en 2009 par Zabou Breitman avec Daniel Auteuil et Marie-Josée Croze. Enfin, c'est Olivier Langlois s'est occupé de la réalisation de l'adaptation télévisée de 35 kilos d'espoir la même année.

Citations de Anna Gavalda

  • « Je suis tombé amoureux comme on attrape une maladie. Sans le vouloir, sans y croire, contre mon gré et sans pouvoir m'en défendre, et puis... Et puis je l'ai perdue. De la même manière. » (Je l'aimais)
  • « Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever. » (Ensemble, c'est tout)
  • « Mais tu vois, si être intello ça veut dire aimer s'instruire, être curieux, attentif, admirer, s'émouvoir, essayer de comprendre comment tout ça tient debout et tenter de se coucher un peu moins con que la veille, alors oui, je le revendique totalement : non seulement je suis une intello, mais en plus je suis fière de l'être... Vachement fière, même... » (Ensemble, c'est tout)
  • « Il comprit que la fissure était en train de gagner du terrain quand il la vit disparaitre au coin de la rue et que son coeur se cassa la gueule dans ses chaussures. » (La Consolante)
  • « Ça faisait trop longtemps que je m'empêchais de pleurer et que je refusais de penser à certaines choses... Pourtant, il arrive un moment, il faut bien qu'elle sorte, toute cette bouillasse que vous planquez tout au fond de votre cerveau, tout là-bas derrière... » (35 kilos d’espoir)
  • « Pas toujours facile de grandir, mais heureusement qu'il y a sur le chemin des personnages qui font du bien et ça donne de l'espoir ! » (35 kilos d’espoir)
Voir une image de l'auteur