Le Misanthrope : La scène 4 de l'acte II - Commentaire du livre

4.5

5 avis

Molière Le Misanthrope Commentaire Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Marie-Charlotte Schneider (rédacteur).

Description du commentaire sur Le Misanthrope

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de la scène 4 de l’acte II du Misanthrope de Molière, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette pièce à tonalité sombre.

La scène 4 de l’acte II est centrée sur le personnage de Célimène, qui a fait son apparition à la scène 1 du même acte. La scène s’ouvre sur la suite de la confrontation entre Alceste, qui demande des explications à Célimène, et cette dernière, qui élude la question. Arrivent ensuite les marquis, Eliante et Philinte. Les mondains sont donc réunis autour de Célimène dans son salon. La belle médisante fait montre de ses talents en dressant des portraits satiriques des nobles dont son public lui cite les noms et qui, bien entendu, sont absents.

Après quelques éclairages sur le théâtre sous Louis XIV et la situation de l’extrait étudié, le commentaire composé s’intéresse au fait que la scène 4 soit un condensé de toute la pièce - à la fois du  système des personnages et de la problématique du Misanthrope -, à la représentation du monde des salons, puis au genre de la sature et à l’art du portrait, dans lequel Célimène excelle. On commente enfin les sentiments de colère qu’Alceste ressent suite à la description que Célimène fait de lui.

Structure de ce commentaire de livre :

  1. Texte étudié
    (4 pages)
    Le passage de l’acte II, scène 4 du Misanthrope reproduit
  2. Mise en contexte
    (1 page)
    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le théâtre sous Louis XIV et la situation de l'extrait étudié
  3. Commentaire
    (3 pages)
    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la satire, de la colère d’Aleste et du monde des salons