Madame Bovary : La mort d'Emma (troisième partie, chapitre VIII) - Commentaire du livre

4

3 avis

Gustave Flaubert Madame Bovary Commentaire Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Alexandre Salcède (rédacteur).

Description du commentaire sur Madame Bovary

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du passage de la mort d’Emma dans Madame Bovary de Gustave Flaubert, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de ce roman qui inaugure une véritable révolution dans le genre du roman. 

Juste avant l’extrait étudié, Emma s’est rendue chez Rodolphe, le priant de lui donner l’argent nécessaire pour rembourser sa dette. Celui-ci refuse, condamnant un amour motivé par l’intérêt financier : Emma songe alors à se suicider. Elle ingère une dose d’arsenic volée chez le pharmacien et se couche. Dans la nuit, Charles alarme le pharmacien, Homais, et le prêtre, Bournisien. Celui-ci vient d’administrer à la souffrante les derniers sacrements, qui pardonnent aux chrétiens les péchés qu’ils ont commis pendant leur existence. Charles et le prêtre constatent une amélioration de l’état d’Emma et la pensent hors de danger.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et la situation de l’extrait étudié, le commentaire composé s’intéresse à la description de l’agonie d’Emma, dont certains aspects sont évoqués de manière froide, presque médicale. L’héroïne est d’ailleurs uniquement envisagée comme un corps, de sorte que la question du salut de son âme n’est pas explicitement abordée. On se penche ensuite sur l’aspect « immoral » de cette fin qui, entre autres, semble tourner la religion en ridicule.

Structure de ce commentaire de livre :

  1. Texte étudié
    (1 page)
    Le passage de la mort d’Emma de Madame Bovary reproduit
  2. Mise en contexte
    (1 page)
    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait
  3. Commentaire
    (3 pages)
    Le texte étudié à la lumière des thèmes de l’agonie et de la morale