La Controverse de Valladolid : Deux portraits antagonistes des Indiens - Commentaire du livre

4

5 avis

Jean-Claude Carrière La Controverse de Valladolid Commentaire Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Alexandre Salcède (rédacteur).

Description du commentaire sur La Controverse de Valladolid

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie des deux portraits antagonistes des Indiens dans La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière. Vous y trouverez une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre à caractère historique.

Les deux principaux protagonistes du roman, Bartolomé de Las Casas et Sepúlveda, représentent respectivement, pour le premier, la thèse selon laquelle les Indiens sont des enfants de Dieu autant que les Européens et, pour le second, la thèse selon laquelle ils sont des êtres inférieurs et que, par conséquent, il est possible et même nécessaire de les dominer par la force. Dans le passage étudié, Sepúlveda décline deux arguments dans le but de montrer que les Indiens « ne font pas partie du peuple de Dieu ». Las Casas oppose quant à lui au discours de Sepúlveda les « fables affreuses » inventées selon lui de toutes pièces par les détracteurs des Indiens.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et sa matière historique, le commentaire composé s’intéresse aux arguments avancés d’une part par Bartolomé de Las Casas, d’autre part Sepúlveda. Ensuite, on se penche sur la manière dont chacun s’y prend pour convaincre l’auditoire : tandis que le premier cherche à convaincre en recourant à la logique, le second cherche avant tout à susciter l’émotion dans l’assistance. 

Structure de ce commentaire de livre :

  1. Texte étudié
    (1 page)
    Le passage des deux portraits antagonistes des Indiens de La Controverse de Valladolid reproduit
  2. Mise en contexte
    (1 page)
    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait
  3. Commentaire
    (3 pages)
    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la joute oratoire, du discours de persuasion et de la figure des Indiens