Rien ne s'oppose à la nuit : Résumé du livre

5

7 avis

Delphine de Vigan Rien ne s'oppose à la nuit Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Elena Pinaud (rédacteur).

Description du résumé sur Rien ne s'oppose à la nuit

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Rien ne s'oppose à la nuit écrit par Delphine de Vigan. A télécharger rapidement !

Rien ne s’oppose à la nuit, paru en 2011 aux éditions JC Lattès, a obtenu le prix du roman Fnac, le Prix Roman France Télévisions, ainsi que le Prix Renaudot des Lycéens. Dans cette autobiographie, l’auteure retrace la vie tourmentée de Lucile, sa mère bipolaire, de son enfance à son suicide, à travers un tableau représentatif d’une génération évoquant à la fois les tragédies familiales et les moments de bonheurs.

Pour en savoir plus sur le livre Rien ne s'oppose à la nuit, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Rien ne s'oppose à la nuit"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan dont voici un extrait :

« L’incipit rapporte le désarroi de l’auteure-narratrice face à la découverte du corps de sa mère, Lucile, et comment le décès de cette dernière reste gravé dans l’esprit de la narratrice. Des moments de pause viennent ponctuer la narration, nous indiquant où se trouve l’auteure dans le processus d’écriture. Delphine de Vigan nous explique sa démarche en tant qu’écrivaine : après avoir refusé d’écrire sur sa mère, par pudeur et par douleur, elle a finalement cédé. Son projet est de raconter sa mère grâce à une collecte de textes de sa mère, de témoignages, ainsi que de souvenirs de ses frères et sœurs.

Lucile est la seconde fille de Georges et Liane Poirier. Elle appartient à une grande fratrie de six enfants (Lisbeth, Barthélémy, Lucile, Antonin, Milo et Justine). Liane est enceinte de son septième enfant. L’auteure nous fait part d’un malaise chez Lucile : celle-ci est mannequin, mais considère sa beauté comme un handicap. Elle est présentée comme restant à l’écart du monde dans lequel elle évolue, et la puberté ne fera par la suite qu’accroitre son malaise. »

Découvrez la suite dans le document.