L'Armée furieuse : Résumé du livre

5

10 avis

Fred Vargas L'Armée furieuse Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Maria Puerto Gomez (rédacteur).

Description du résumé sur L'Armée furieuse

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre L'Armée furieuse écrit par Fred Vargas. A télécharger rapidement !

L’Armée furieuse (2011) met à nouveau en scène son personnage fétiche, le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, et sa singulière brigade parisienne, lesquels doivent mener de front deux enquêtes qui s’entrecroisent. D’une part, un magnat de la finance est retrouvé carbonisé dans une voiture et ce crime est injustement attribué à un jeune pyromane nommé Momo-mèche-courte que le commissaire va s’efforcer d’innocenter, quitte à enfreindre la loi. D’autre part, des assassinats se succèdent à Ordebec, après qu’une jeune femme a eu la vision d’une horde de morts-vivants entrainant dans d’immenses souffrances quatre habitants de ce petit village normand, conformément à une légende profondément ancrée dans les esprits. Entre rationalisme et superstitions, manque de méthode et intuition, le commissaire se démène pour démasquer un tueur implacable et terriblement calculateur.

Pour en savoir plus sur le livre L'Armée furieuse, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "L'Armée furieuse"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé de L’Armée furieuse de Fred Vargas, dont voici un extrait :

« Le commissaire Adamsberg rencontre Valentine Vendermot, une vieille femme apeurée venue d’Ordebec, un petit village normand, pour lui parler d’un meurtre. Celle-ci lui explique que Michel Herbier, un chasseur sans foi ni loi du village, a disparu : il a selon elle été tué. Elle lui avoue que sa fille a vu quatre hommes, dont Herbier, aux mains de ce qu’elle appelle « l’armée furieuse ». Ne sachant rien de cette armée, Adamsberg invite Danglard, un collègue cultivé de la brigade, pour qu’il lui en dise plus. Celui-ci lui explique qu’il s’agit d’une légende : une armée constituée de morts-vivants montée sur des chevaux décharnés rendrait la justice en emportant des personnes malfaisantes qui n’ont pas été inquiétées par la loi des hommes. Incrédule mais curieux, Adamsberg décide de se rendre à Ordebec. »

Découvrez la suite dans le document.