Mort d'un parfait bilingue

Mort d'un parfait bilingue : Résumé du livre

4/5 (4 avis)
Description du résumé sur Mort d'un parfait bilingue (Thomas Gunzig)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Mort d’un parfait bilingue de Thomas Gunzig, dont voici un extrait :« Chapitres 1-6Le narrateur explique son existence avant les « évènements de mars 1978 ». Il vivait de trafics et avait tué Pierre « Petit Pois » Roberts, le beau-frère de Moktar. Ce dernier, ancien militaire slovène et ami du narrateur, le retrouvait souvent au Bateau qui se plante, un bar tenu par le Vietnamien Dao Min. Le narrateur y avait rencontré Minitrip, dont il était tombé amoureux. Suite à cette aventure amoureuse, trois hommes l’avaient emmené chez Slater, un chanteur à succès qui lui reprochait d’avoir frappé Minitrip, dont il était l’amant. En réparation, Slater avait exigé que le narrateur tue Caroline Lemonseed, dont la carrière faisait de l’ombre à la sienne. Le narrateur avait été contraint d’accepter. »Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Mort d'un parfait bilingue"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Mort d’un parfait bilingue de Thomas Gunzig, dont voici un extrait :« Chapitres 1-6Le narrateur explique son existence avant les « évènements de mars 1978 ». Il vivait de trafics et avait tué Pierre « Petit Pois » Roberts, le beau-frère de Moktar. Ce dernier, ancien militaire slovène et ami du narrateur, le retrouvait souvent au Bateau qui se plante, un bar tenu par le Vietnamien Dao Min. Le narrateur y avait rencontré Minitrip, dont il était tombé amoureux. Suite à cette aventure amoureuse, trois hommes l’avaient emmené chez Slater, un chanteur à succès qui lui reprochait d’avoir frappé Minitrip, dont il était l’amant. En réparation, Slater avait exigé que le narrateur tue Caroline Lemonseed, dont la carrière faisait de l’ombre à la sienne. Le narrateur avait été contraint d’accepter. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Mort d'un parfait bilingue"

Premier roman de Gunzig paru en 2001, Mort d’un parfait bilingue a remporté le prix Rossel la même année. Dans ce récit burlesque et sombre à la fois, on suit les aventures d’un narrateur qui, de son lit d’hôpital, tente de se souvenir de ce qui l’y a amené : pour assassiner une chanteuse en tournée auprès des soldats du front, il s’était enrôlé pour une guerre dont les batailles principales étaient décidées par la chaine de télévision qui en avait acheté les droits de retransmission.

Thomas Gunzig

Auteur de nouvelles, de romans et d’œuvres pour la jeunesse, assumant avec « une certaine fierté » sa dysorthographie, l’écrivain belge Thomas Gunzig est aussi un homme de médias : il collabore régulièrement avec le journal Le Soir et les radios de la RTBF, et publie en outre ses chroniques sur son propre blog.

Dans son œuvre, cohabitent loufoquerie, humour grinçant et vision noire du monde −  ingrédients qui s’annoncent dès les titres, souvent surprenants, de ses écrits.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806220493-RES

Ces analyses du livre "Mort d'un parfait bilingue" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Mort d'un parfait bilingue" ont également acheté