Analyse du livre :  Bruges-la-Morte

Analyse du livre

Bruges-la-Morte

Auteur : Georges Rodenbach

Analyse de : Nausicaa Dewez

5/5 (7 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Bruges-la-Morte
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction à Georges Rodenbach et à son œuvre (1 pages)

    Georges Rodenbach, Poète et romancier belge
    Bruges-la-Morte, Une ville et un homme à l’unisson

  • Bruges-la-Morte résumé intégralement (3 pages)

    L’intrigue de Bruges-la-Morte synthétisée

  • Analyse des personnages principaux (3 pages)

    Une description détaillée d’Hugues Viane, de la défunte, de Jane Scott et de Barbe

  • Clés de lecture (3 pages)

    Bruges, un personnage de roman ; L’analyse des figures du Même et de l’Autre

  • Réflexion supplémentaire (1 pages)

    Des pistes pour compléter votre analyse de Bruges-la-Morte de Georges Rodenbach

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Bruges-la-Morte"

Considéré comme un chef-d’œuvre du courant symboliste, Bruges-la-Morte, issu de l’imagination de Georges Rodenbach est un roman traitant du deuil et de la solitude humaine. Avec cette fiche de lecture, disponible au format PDF, Nausicaa Dewez, docteure en littérature française, s’emploie à mettre en lumière les éléments qui structurent le roman et qui en permettent une parfaite compréhension.

Le cheminement d'Hughes Viane, inconsolable après la mort de sa femme, est synthétisé intelligemment, chapitre par chapitre, et notre protagoniste malheureux ainsi que la défunte, jamais nommée, Jane Scott et Barbe sont décryptés en profondeur. Mais le véritable protagoniste de l’histoire, c’est Bruges. Nausicaa Dewez met d’ailleurs un point d’honneur à développer cette théorie dans ses clés de lecture, car l’auteur lui-même affirmait avoir pour projet de faire de la ville un « personnage essentiel ». La question de la ressemblance et de la différence, du même et de l’autre est également abordée afin de permettre aux lecteurs de mieux appréhender la personnalité de Viane. Pour les lecteurs désirant aller plus loin dans leur analyse de ce roman emblématique du courant symboliste, des pistes de réflexion sous forme de questions ouvertes sont reprises au terme de la fiche de lecture.

A propos du livre "Bruges-la-Morte"

Bruges-la-Morte est un roman de l'écrivain belge Georges Rodenbach qui a d'abord été publié sous la forme d'un feuilleton dans le Figaro en février 1892. Bruges-la-Morte a été publié en volume trois mois plus tard aux éditions Flammarion. L'oeuvre de Georges Rodenbach est un véritable chef-d'oeuvre du symbolisme.

Le récit de Bruges-la-Morte raconte la vie de Hugues Viane, un homme solitaire qui vit dans la ville de Bruges depuis le décès de sa femme. Ce dernier s'enferme dans une routine calme et continue d'aimer follement son épouse. La seule personne qu'il côtoie est une servante âgée du nom de Barbe. Le veuf éprouve un attachement tout particulier à la ville de Bruges puisqu'elle lui rappelle sa femme décédée. Mais un soir, il croise une inconnue qui le fascine en raison de sa ressemblance avec la défunte. La jeune femme s'appelle Jane Scott et travaille comme danseuse pour un spectacle qui a lieu au théâtre de la ville. Bien décidé à faire sa connaissance, Hugues la suit et devient vite intime avec la jeune femme. Mais Jane ignore qu'en réalité le veuf tente de retrouver sa femme décédée à travers elle.

Bruges-la-Morte est un succès immédiat qui permet à Georges Rodenbach d'être reconnu pour son talent littéraire et qui contribue également à la renommée de la ville de Bruges malgré les nombreuses critiques reçues. Le roman a été adapté au théâtre à deux reprises : en 1915 par Evgueni Bauer et en 1981 par Roland Verhavert.

Georges Rodenbach

Georges Rodenbach (Tournai, 1855 – Paris, 1898) passe sa jeunesse à Gand, où il se lie d’amitié avec Émile Verhaeren. Diplômé de la faculté de droit de Gand, il prend une part active à la vie littéraire et intellectuelle de la jeune nation belge, dans l’entourage d’Edmond Picard.

En 1888, Rodenbach se fixe définitivement à Paris, où il fréquente, là aussi, les milieux littéraires. Il est notamment un habitué des « mardis » de Mallarmé.

Il s’est d’abord fait connaitre par ses œuvres poétiques (Le Foyer et les Champs, 1877 ; Les Tristesses, 1879 ; La Mer élégante, 1881). Il connaitra néanmoins véritablement le succès à la publication de son roman Bruges-la-Morte, paru en 1892.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806210579

ISBN numérique : 9782806219206

Ces analyses du livre "Bruges-la-Morte" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Bruges-la-Morte" ont également acheté