Vanina Vanini : Résumé du livre

5

6 avis

Stendhal Vanina Vanini Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Dominique Coutant (rédacteur).

Description du résumé sur Vanina Vanini

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Vanina Vanini écrit par Stendhal. A télécharger rapidement !

La nouvelle Vanina Vanini parait en 1829 dans « La revue de Paris ». Elle est intégrée ensuite dans le recueil Chroniques italiennes, publié après la mort de l'auteur. Le récit relate l'histoire mouvementée de la jeune princesse romaine Vanina, promise à un riche aristocrate. Tombée follement amoureuse du révolutionnaire Pietro Missirili, membre des carbonari emprisonné puis condamné à mort, elle brave tous les dangers pour protéger son amant. Mais le jeune homme, également très épris de Vanina, finit après maintes hésitations par la rejeter au profit de son activité patriote. Elle se résout alors à épouser le prince que son père lui a destiné.

La sympathie de Stendhal pour le mouvement carbonariste, qui prône l'unification de l'Italie et des idées anticléricales et libérales, transparait fortement dans le récit.

Pour en savoir plus sur le livre Vanina Vanini, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Vanina Vanini"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé de Vanina Vanini de Stendhal, dont voici un extrait :

« Au début du 19e siècle, lors d'un prestigieux bal donné à Rome, la jeune princesse Vanina Vanini est désignée comme la plus belle. Pourtant, au désespoir de son père, elle repousse les plus brillants partis, par mépris vis-à-vis des Romains.Le bal est perturbé par la nouvelle de l'évasion d'un jeune carbonaro du fort Saint-Ange (une prison de Rome) qui a été blessé dans sa fuite. La police le poursuit. Vanina confie alors à son cavalier, le prince Livio Savelli, fou d'elle, que seul un homme comme ce carbonaro pourrait lui plaire : « celui-là a fait quelque chose de plus que de se donner la peine de naître. » (p. 20)

Vanina s'aperçoit le lendemain que son père, en cachette, apporte des provisions dans une pièce d'ordinaire condamnée, au dernier étage du palais qu'ils habitent. Elle s'en procure la clef et y découvre sur un lit une jeune femme blonde grièvement blessée qui dit s’appeler Clémentine. »

Découvrez la suite dans le document.