La Princesse de Clèves : Résumé du livre

5

2 avis

Madame de La Fayette La Princesse de Clèves Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Vincent Jooris (rédacteur).

Description du résumé sur La Princesse de Clèves

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre La Princesse de Clèves écrit par Madame de La Fayette. A télécharger rapidement !

Le texte de La Princesse de Clèves fut composé en collaboration avec Segrais et La Rochefoucauld. Il est publié anonymement en 1678, car Mme de La Fayette en refuse expressément l'attribution, incompatible avec son sexe et son rang. À la parution se joint une habile campagne de presse dans Le Mercure galant, qui contribuera au succès de l'œuvre.

Cette fiction relate le conflit qui tourmente la princesse de Clèves, opposant la fidélité qu'elle doit à son mari et la passion amoureuse destructrice qu'elle réprime envers le duc de Nemours. Le texte jette les bases du roman en France, indispensables à la confection de tout récit : histoire courte et linéaire, nombre restreint des personnages principaux, simplicité de l'action, descriptions rapides, souci de vraisemblance, etc.

Pour en savoir plus sur le livre La Princesse de Clèves, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "La Princesse de Clèves"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette dont voici un extrait :

« En 1558 parait une belle jeune fille de seize ans à la cour d'Henri II : Mademoiselle de Chartres. Orpheline de père, elle est accompagnée de sa mère, qui l'a éduquée.

Des projets de mariage entre divers membres de la Cour échouent à cause d'intrigues. Intensément épris, le prince de Clèves fait sa demande. Mademoiselle de Chartres consent à ce mariage de raison. Elle devient alors la princesse de Clèves. Elle et sa mère présument que la tendresse et le temps feront s'épanouir l'amour conjugal.

Lors d'un bal donné par le roi, la princesse rencontre le duc de Nemours. Surgit une passion amoureuse immédiate et réciproque, mais tue.

Alors que Madame de Chartres agonise, sa fille lui fait part des sentiments qu'elle éprouve pour Nemours. La mère implore sa fille de renoncer à la passion, dont elle redoute les méfaits. Madame de Clèves décide alors de se retirer à la campagne, à Coulommiers.»

Découvrez la suite en achetant le document.