Analyse du livre :  Illusions perdues

Analyse du livre

Illusions perdues

Auteur : Honoré de Balzac

Analyse de : Magali Vienne

4/5 (10 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Illusions perdues
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction ciblée (1 pages)

    Honoré de Balzac, Écrivain français
    Illusions perdues, Un roman clé du réalisme balzacien

  • Illusions perdues intégralement résumé (2 pages)

    L’histoire des Illusions perdues synthétisée partie par partie

  • Portrait des personnages principaux (2 pages)

    Une analyse de Lucien Chardon, de David Séchard, d’Ève Chardon, de D’Arthez, d'Étienne Lousteau et des autres personnages-clés de l’intrigue

  • Comprendre l’œuvre avec ces clés de lecture (4 pages)

    Un roman réaliste ; Un roman tout en contrastes ; Une grande part d’autobiographie ; La notion de centre littéraire

  • Poursuivre sa réflexion (1 pages)

    Pour mieux approfondir votre étude de l’œuvre de Balzac, consultez notre liste de questions ouvertes

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Illusions perdues"

Honoré de Balzac, considéré comme le maitre du roman réaliste français, livre avec Illusions perdues une œuvre représentative du courant artistique auquel il adhère, le réalisme, et empreinte de nombreux éléments autobiographiques. Dans son analyse littéraire spécialement conçue pour les élèves et les professeurs de lycée, notre spécialiste en langues et littératures françaises et romanes, Magali Vienne, se lance le défi de faire comprendre cette œuvre complexe et dense à l’aide de pistes de réflexion et d’axes d’analyse redoutables.

Une synthèse intégrale relate tout d’abord les pérégrinations de deux jeunes intellectuels très ambitieux en trois grandes parties. Elle est suivie d’une présentation générale et fidèle des différents personnages qui évoluent au sein du récit, dont les deux piliers du roman, Lucien Chardon et David Séchard ; la sœur de Lucien, Ève ou encore Étienne Lousteau, journaliste hypocrite et opportuniste. De nouvelles perspectives d’analyse sont ensuite proposées par l’auteur de la fiche qui s’attarde plus longuement sur la structure et le réalisme de l’œuvre ainsi que sur les caractéristiques des personnages balzaciens, avant de se pencher en détail sur l’aspect autobiographique du texte. Si vous désirez poursuivre votre analyse d’Illusions perdues, une série de questions ouvertes sont disponibles à la fin de la fiche de cours pour vous guider.

A propos du livre "Illusions perdues"

Illusions perdues est un roman écrit par Honoré de Balzac et publié entre 1837 et 1843 en trois parties, intitulées Les Deux poètes, Un grand homme de province à Paris et Eve et David. Dédié à Victor Hugo, ce roman fait partie du vaste ensemble des Etudes de moeurs de La Comédie humaine. Marcel Proust, notamment, considère qu’Illusions perdues est l’un des meilleurs livres d’Honoré de Balzac.

Né en 1799 à Tours et mort en 1850 à Paris, Honoré de Balzac est l’auteur d’une oeuvre démesurément gigantesque, ce qui fait de lui l’écrivain le plus emblématique du roman français. Il est considéré comme étant l’un des initiateurs du réalisme en littérature, alors qu’à son époque, c’est le courant romantique qui occupe le devant de la scène. Mais son oeuvre, qui est d’une grande ambigüité, se classe en réalité difficilement dans une catégorie en particulier.

Pour écrire les Illusions perdues, Honoré de Balzac s’inspire de son propre vécu dans l’imprimerie. Il raconte dans son roman l’échec de Lucien Chardon (qui se fait appeler Lucien de Rubempré), un jeune poète provincial à la recherche de gloire littéraire, montrant combien la littérature du XIXe siècle est asservie à l’argent. En 1966, les Illusions perdues font l’objet d’une adaptation télévisuelle réalisée par Maurice Cazeneuve, avec Yves Rénier dans le rôle de Lucien de Rubempré.

Honoré de Balzac

Honoré de Balzac (1799 – 1850) est l’un des écrivains français majeurs du XIXe siècle. Jeune homme, il s’ouvre les portes des milieux aristocratiques parisiens qu’il ne cessera de fréquenter. Mais des entreprises désastreuses et un train de vie excessif le ruineront rapidement : l’écriture littéraire, pratiquée avec passion et assiduité, deviendra pour lui le seul moyen de rembourser ses dettes.

Ambitieux, il s’attèle à une œuvre monumentale, La Comédie humaine, qui compte plus de quatre-vingt-dix romans, et dont le but est de dresser un portrait exhaustif de la société de son temps (pour « faire concurrence à l’état civil »). Parmi ses romans les plus célèbres, on trouve Le Père Goriot (1835) ou Eugénie Grandet (1833).

Balzac est considéré comme l’un des pères du roman réaliste moderne. Son génie est le fruit d’un travail d’observation minutieux couplé à une imagination débordante : ainsi les intrigues complexes et particulièrement bien articulées se multiplient dans La Comédie humaine, alors que les descriptions témoignent du regard attentif que porte l’auteur sur la société de son époque. En outre, s’il est bien une chose que Balzac exécute avec brio, c’est sans nul doute l’art du portrait : il dote en effet chacun de ses personnages d’une profondeur psychologique profonde en détaillant leur caractère, leurs passions les plus intimes ainsi que leur apparence physique.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806212740

ISBN numérique : 9782806217752

Ces analyses du livre "Illusions perdues" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Illusions perdues" ont également acheté