La Controverse de Valladolid : Commentaire sur Deux portraits antagonistes des Indiens

4/5 (5 avis)
Description du commentaire sur La Controverse de Valladolid (Jean-Claude Carrière)

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie des deux portraits antagonistes des Indiens dans La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière. Vous y trouverez une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre à caractère historique.

Les deux principaux protagonistes du roman, Bartolomé de Las Casas et Sepúlveda, représentent respectivement, pour le premier, la thèse selon laquelle les Indiens sont des enfants de Dieu autant que les Européens et, pour le second, la thèse selon laquelle ils sont des êtres inférieurs et que, par conséquent, il est possible et même nécessaire de les dominer par la force. Dans le passage étudié, Sepúlveda décline deux arguments dans le but de montrer que les Indiens « ne font pas partie du peuple de Dieu ». Las Casas oppose quant à lui au discours de Sepúlveda les « fables affreuses » inventées selon lui de toutes pièces par les détracteurs des Indiens.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et sa matière historique, le commentaire composé s’intéresse aux arguments avancés d’une part par Bartolomé de Las Casas, d’autre part Sepúlveda. Ensuite, on se penche sur la manière dont chacun s’y prend pour convaincre l’auditoire : tandis que le premier cherche à convaincre en recourant à la logique, le second cherche avant tout à susciter l’émotion dans l’assistance. 

Voir plus
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (1 pages)

    Le passage des deux portraits antagonistes des Indiens de La Controverse de Valladolid reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait

  • Commentaire (3 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes de la joute oratoire, du discours de persuasion et de la figure des Indiens

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "La Controverse de Valladolid"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie des deux portraits antagonistes des Indiens dans La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière. Vous y trouverez une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre à caractère historique.

Les deux principaux protagonistes du roman, Bartolomé de Las Casas et Sepúlveda, représentent respectivement, pour le premier, la thèse selon laquelle les Indiens sont des enfants de Dieu autant que les Européens et, pour le second, la thèse selon laquelle ils sont des êtres inférieurs et que, par conséquent, il est possible et même nécessaire de les dominer par la force. Dans le passage étudié, Sepúlveda décline deux arguments dans le but de montrer que les Indiens « ne font pas partie du peuple de Dieu ». Las Casas oppose quant à lui au discours de Sepúlveda les « fables affreuses » inventées selon lui de toutes pièces par les détracteurs des Indiens.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et sa matière historique, le commentaire composé s’intéresse aux arguments avancés d’une part par Bartolomé de Las Casas, d’autre part Sepúlveda. Ensuite, on se penche sur la manière dont chacun s’y prend pour convaincre l’auditoire : tandis que le premier cherche à convaincre en recourant à la logique, le second cherche avant tout à susciter l’émotion dans l’assistance. 

A propos du livre "La Controverse de Valladolid"

La Controverse de Valladolid constitue un bel exemple de la polyvalence de Carrière puisque cette œuvre voit le jour sous forme de récit en 1992, année où elle est aussi adaptée pour la télévision, puis est transformée en pièce de théâtre en 1999.

L’auteur y retrace, sur base de faits historiques réels, une « controverse », sorte de discussion argumentée, qui a lieu dans un couvent espagnol en 1550 et qui a pour objectif de déterminer si les indigènes rencontrés aux Indes (l’actuelle Amérique) ont une âme humaine et si l’esclavage auquel on les réduit est légitime. Toutefois, loin de se cantonner à un fait historique, ce livre évoque des questions actuelles, touchant notamment à la problématique de l’ « Autre ».

Jean-Claude Carrière

Né en 1931 en France dans une famille de viticulteurs, Jean-Claude Carrière a d’abord suivi des études de lettres et d’histoire avant de se tourner vers le dessin et l’écriture, ses passions. S’il publie des récits ou des romans dès 1957 (Le Lézard), il pratique également avec succès d’autres formes d’écriture : essais, entretiens philosophiques, pièces de théâtre, scénarios de films et adaptations théâtrales, cinématographiques et télévisées. Il collabore avec les plus grands cinéastes de son époque, notamment Luis Buñuel.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806232755

ISBN papier : 9782806236005

Ces analyses du livre "La Controverse de Valladolid" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "La Controverse de Valladolid" ont également acheté