Les Acteurs de bonne foi : Analyse du livre

2 avis
Description de l'analyse (fiche de lecture) sur Les Acteurs de bonne foi (Pierre de Marivaux)

Constructive et aisée à parcourir, notre analyse de cours sur l’une des dernières pièces de Marivaux, Les Acteurs de bonne foi, facilitera grandement le travail d’analyse des élèves devant réviser cette matière littéraire incontournable. En s’appuyant sur le résumé complet, scène par scène, que ce document didactique fournit, les lecteurs se rappelleront dans les détails l’intrigue du récit. Par ailleurs, d’autres compléments de lecture sont également à leur disposition : une étude approfondie des actants, des clés de lecture originales et des pistes de réflexion.

Pour découvrir d’autres facettes de l’œuvre théâtrale de Marivaux, consultez sans plus attendre nos fiches de lecture détaillées sur Le Jeu de l’amour et du hasard, Les Fausses confidences ou encore La Double inconstance.

Voir plus
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction de la fiche de cours (1 pages)

    Marivaux, Dramaturge et romancier français
    Les Acteurs de bonne foi, Une des dernières pièces de Marivaux

  • Résumé détaillé des Acteurs de bonne foi (2 pages)

    L'histoire des Acteurs de bonne foi synthétisée par scène

  • Galerie des personnages principaux (3 pages)

    Une analyse approfondie de Merlin, de Lisette, de Blaise, de Colette, d’Éraste, d’Angélique, d’Araminte, de Madame Argante et Madame Amelin

  • Étude et clés de lecture (3 pages)

    L’écriture comique (Rythme et brièveté, un comique de situation, un comique de langage) ; Théâtre et sincérité ; Une œuvre des Lumières ?

  • Autres pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour poursuivre votre étude des Acteurs de bonne foi de Pierre de Marivaux

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Les Acteurs de bonne foi"

Spécialement conçue par Laurence Tricoche-Rauline, docteure et agrée de lettres modernes, l’analyse littéraire des Acteurs de bonne foi de Pierre de Marivaux garantit une excellente compréhension de cette pièce en un acte, une des dernières du dramaturge. Que les amateurs de livres et les élèves soient rassurés !

Présentant la vie de Marivaux ainsi que son œuvre dans son introduction, notre spécialiste entreprend ensuite de rapporter les moindres détails de l’intrigue de la pièce à l’aide d’un résumé complet. Elle rédige par ailleurs un volet décrivant les divers personnages majeurs, plus particulièrement Merlin, un valet intelligent chargé par Mme Amelin d’élaborer une comédie destinée à corriger les mœurs trop rigoureuses de Mme Argante. Soucieuse d’offrir des pistes de réflexion aux lecteurs, l'auteure de l'analyse développe entre autres des clés de lecture se penchant sur les procédés comiques employés dans la pièce, sur le rapport entre théâtre et sincérité, ainsi que sur la technique du théâtre dans le théâtre. La synthèse finit par commenter le lien entre l’œuvre et les idéaux des Lumières, et propose quelques questions ouvertes afin que ceux qui le souhaitent poursuivent leur étude approfondie de l’œuvre abordée.

A propos du livre "Les Acteurs de bonne foi"

Les Acteurs de bonne foi, l’une des dernières pièces de Marivaux, met de nombreuses années avant de vraiment rencontrer le public. Marivaux écrit cette comédie en un acte et en prose en 1748 et elle est lue pour la première fois la même année chez une ancienne comédienne de la Comédie-Française. Il faut toutefois attendre 1757 pour qu’elle soit publiée dans le journal Le Conservateur. Sa véritable création a finalement lieu sur la scène de la Comédie-Française en 1947. Au XXe siècle, l’œuvre connait un certain succès.

L’enjeu de la pièce est le mariage entre Éraste et Angélique, une jeune fille peu fortunée. La tante d’Éraste ne consent pas sans condition à cette union : elle exige qu’une petite comédie soit donnée chez Madame Argante, la très austère mère d’Angélique. La pièce repose ainsi sur le procédé baroque du théâtre dans le théâtre.

Pierre de Marivaux

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, né en 1688 et mort en 1763, est un écrivain français issu de la petite noblesse. Élevé en province, il étudie le droit à Paris et délaisse ses études quelque temps pour se consacrer à la littérature. Il terminera ses études des années plus tard mais ne pratiquera jamais le métier d’avocat auquel il était destiné. Si son œuvre littéraire est très variée, c’est pourtant le théâtre qui le passionne le plus et auquel il consacrera sa vie.

Sa première œuvre s’intitule Le Père prudent et équitable, ou Crispin l’heureux fourbe et est représentée pour la première fois en 1706. Mais c’est avec des comédies telles qu’Arlequin poli par l’amour (1720), Le Jeu de l’amour et du hasard (1730) ou Les Fausses confidences (1737) qu’il connait le succès. Moraliste, son œuvre se veut une recherche d’un monde vrai, sans faux-semblants, et une étude du sentiment amoureux.

Pour qualifier la subtilité du langage galant de ses personnages séducteurs, on parle de « marivaudage ». Il est aussi l’auteur de deux romans, La Vie de Marianne (1726-1741) et Le Paysan parvenu (1735). Élu à l’Académie française en 1742, Marivaux est un homme d’esprit qui fréquente les salons littéraires.

Il est – avec Molière, Corneille, Musset et Racine – un des auteurs les plus joués à la Comédie-Française.

Informations techniques

ISBN papier : 978-2-8062-1528-4

ISBN papier : 978-2-8062-2023-3

ISBN papier : 978-2-8062-1168-2

ISBN papier : 978-2-8062-1686-1

ISBN papier : 9782806211682

ISBN numérique : 9782806220233

Ces analyses du livre "Les Acteurs de bonne foi" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Les Acteurs de bonne foi" ont également acheté