Qu'est-ce que la littérature ? : Résumé du livre

4.5

5 avis

Jean-Paul Sartre Qu'est-ce que la littérature ? Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Julie Mestrot (rédacteur).

Description du résumé sur Qu'est-ce que la littérature ?

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Qu'est-ce que la littérature ? écrit par Jean-Paul Sartre. A télécharger rapidement !

Qu’est-ce que la littérature ?, essai rédigé en 1947, est publié la même année en plusieurs parties dans la revue Les Temps modernes, que Sartre a fondée en 1945. En 1948, Gallimard publie l’ensemble de l’essai dans le volume Situations II. Cet ouvrage est caractéristique de la geste sartrienne. Il s’agit d’une défense polémique de la littérature engagée. Sa démarche, authentiquement philosophique, consiste à comprendre la littérature dans une perspective politique. Sartre y prolonge sa critique des inégalités, et y affirme les valeurs existentialistes de liberté et de responsabilité.

Pour en savoir plus sur le livre Qu'est-ce que la littérature ?, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Qu'est-ce que la littérature ?"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Qu’est-ce que la littérature ? de Jean-Paul Sartre, dont voici un extrait :« Préambule

Sartre présente son essai comme une réponse faite à ses détracteurs. Selon ces derniers, la littérature authentique est affranchie de la politique, ne doit viser d’autre but qu’elle-même et ne saurait donc être engagée. Sartre se propose de répondre à cette affirmation qu’il récuse par avance.

1. Qu’est-ce qu’écrire ?

Sartre commence par distinguer l’art de l’écrivain des autres formes d’art. Par essence, la peinture, la sculpture, la musique et même la poésie ne sont pas des arts engagés, mais une présentation de choses irréductible aux interprétations et intentions de l’artiste ou du spectateur. Inversement, « la prose est utilitaire par essence » (p. 25) : une intention de l’auteur y préside, au regard de laquelle le langage est un moyen. Le prosateur est selon Sartre « un homme qui se sert des mots » (p. 25). »Découvrez la suite dans le document.