Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton : Résumé du livre

4

1 avis

Jules Verne Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Dominique Coutant (rédacteur).

Description du résumé sur Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton écrit par Jules Verne. A télécharger rapidement !

Maitre Zacharius parait en avril 1854 dans la revue « Le musée des familles ». Ce conte fantastique retrace l'aventure d'un vieil horloger genevois dont toutes les montres se dérèglent subitement tandis que sa santé décline. Le Diable vient en effet régler d'anciens comptes avec lui...

Initialement intitulé Le rat goutteux, Aventures de la famille Raton, présenté comme un conte de fées par l'auteur, parait en 1887 dans « Le Figaro ». Sur un mode humoristique, le lecteur assiste aux déboires de cette famille de rats qui subit différentes métamorphoses avant d'accéder enfin au bonheur, par la grâce d'une bonne fée.

Pour en savoir plus sur le livre Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Maitre Zacharius suivi de Aventures de la famille Raton de Jules Verne dont voici un extrait :

« Maitre Zacharius, horloger réputé, vit avec sa fille Gérande dans une vétuste maison genevoise. Un soir d'hiver, le jeune ouvrier Aubert confie à Gérande et à la vieille domestique Scholastique les raisons de l'étrange comportement du vieil homme depuis quelques jours : les montres qu'il a fabriquées s'arrêtent subitement. « Il y a du diable là-dessous ! » (p. 47), s'exclame la servante. Gérande va alors rendre visite  à son père dans son atelier. Elle le découvre hagard, déclarant à voix haute qu'il est l'âme de ses montres et que, ces dernières se détraquant, c'est sa propre mort qui approche.

Le lendemain, Zacharius, calmé, reprend son travail. Il fabrique une montre en cristal pour la fête de la corporation des horlogers et, devant son ouvrier, compare son œuvre à celle de Dieu : de même que le corps et l'âme se régulent mutuellement, il a inventé un système qui permet à ses montres de ne jamais prendre ni avance, ni retard. Mais soudain, pris de malaise, il porte la main à son cœur. Quelques minutes plus tard, Scholastique lui apporte la montre d'un client qui vient de s'arrêter. »

Découvrez la suite dans le document.