La Nausée : Résumé du livre

5

5 avis

Jean-Paul Sartre La Nausée Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Catherine Nelissen (rédacteur).

Description du résumé sur La Nausée

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre La Nausée écrit par Jean-Paul Sartre. A télécharger rapidement !

La Nausée est un roman philosophique publié par Jean-Paul Sartre en 1938. Cette œuvre, qui est la source de sa renommée, fut applaudie par l’ensemble du monde des lettres. Fruit de huit années d’écriture, La Nausée développe la philosophie existentialiste de Sartre sous la forme d’un journal intime fictif.

Antoine Roquentin, narrateur et protagoniste du roman, raconte au fil des jours le sentiment d’étrangeté et d’impuissance qui l’envahit face à une existence qu’il découvre inutile et irrationnelle. Le personnage se sent de trop dans un monde qui lui donne la nausée, où toute chose nait sans raison, sans nécessité, et existe en elle-même. Dans cette œuvre, Sartre rejette les idées reçues en affirmant que « l’existence précède l’essence ».

Pour en savoir plus sur le livre La Nausée, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "La Nausée"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Nausée de Jean-Paul Sartre, dont voici un extrait :« À Bouville, petite ville française, Antoine Roquentin, jeune homme solitaire, rédige un mémoire sur le marquis de Rollebon, un aristocrate du XVIIIe siècle. Âgé d’une bonne trentaine d’années, Roquentin vit de ses rentes après avoir abandonné une vie de vagabondage et un emploi en Indochine. Ce qu’il pensait être l’aventure l’a soudainement lassé : il revient donc dans son pays natal pour y vivre une existence d’intellectuel isolé. Il observe le monde et il porte attention aux moindres choses qui l’entourent. Ce trait de caractère l’amène à rédiger son journal intime, qui n’est autre queLa Nausée même, ce roman rédigé à la première personne par une main nerveuse.En effet, Antoine Roquentin vit une expérience qui le choque et le fascine : brusquement, le monde lui devient étranger. Lorsqu’il ramasse un galet au bord d’une plage, il s’aperçoit que les choses ou, du moins, la perception qu’il en a, ont changé. Il a la sensation que les objets sont soudainement habités par une vie propre : il les voit bouger, il les voit exister. »Découvrez la suite dans le document.