Un roi sans divertissement : La métamorphose de la forêt en automne - Commentaire du livre

5

10 avis

Jean Giono Un roi sans divertissement Commentaire Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Marine Everard (rédacteur).

Description du commentaire sur Un roi sans divertissement

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du passage de la métamorphose de la forêt en automne dans Un roi sans divertissement de Jean Giono. Vous y trouverez une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre entre chronique historique et roman policier.

Le passage étudié se situe au début du roman. Lors de l'hiver 1843, Marie-Chazottes a disparu et on a tenté d'enlever le jeune Ravanel. Le retour des beaux jours chasse la peur, l'été survient, puis l'automne, qui fait l'objet d'une description très poétique centrée sur la métamorphose de la forêt et du hêtre de la scierie.

Après quelques éclairages sur l’œuvre et la situation de l’extrait étudié, le commentaire composé s’intéresse entre autres à la description de la forêt, qui subit une métamorphose soudaine, rendue par de multiples métaphores, puis à la symbolique du hêtre, qui semble placé au centre de l’univers.

Structure de ce commentaire de livre :

  1. Texte étudié
    (1 page)
    Le passage de la métamorphose de la forêt en automne d’Un roi sans divertissement reproduit
  2. Mise en contexte
    (1 page)
    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le thème du divertissement dans le roman et la situation de l'extrait étudié
  3. Commentaire
    (3 pages)
    Le texte étudié à la lumière du thème de la métamorphose de la forêt, du hêtre et du passage symbolique