Un roi sans divertissement

Un roi sans divertissement : Résumé du livre

4.5/5 (7 avis)
Description du résumé sur Un roi sans divertissement (Jean Giono)

Ce document propose un résumé clair et détaillé d'Un roi sans divertissement de Jean Giono, dont voici un extrait :« Le roman s'ouvre sur l'image d'un magnifique hêtre à côté de la scierie de Frédéric II et un mystérieux M. V. est mentionné.    En décembre 1843, la neige tombe en continu sur un village des montagnes du Trièves. C'est alors que Marie Chazottes disparait et que l'on tente d'enlever le jeune Ravanel. Bergues donne la chasse au kidnappeur blessé en suivant ses traces de sang sur la neige, mais celles-ci se perdent dans les nuages. Un cochon est retrouvé sanguinolent, entaillé de toutes parts. La peur tombe alors sur le village.Le printemps arrive, puis l'été. Lors d'un orage, Frédéric II aperçoit un homme sous le hêtre et lui propose de s'abriter chez lui.    L’hiver 1844, Bergues disparait. On part chercher les gendarmes. Le capitaine Langlois mène l'enquête et organise des rondes, des surveillances et un couvre-feu. »Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Un roi sans divertissement"

Ce document propose un résumé clair et détaillé d'Un roi sans divertissement de Jean Giono, dont voici un extrait :« Le roman s'ouvre sur l'image d'un magnifique hêtre à côté de la scierie de Frédéric II et un mystérieux M. V. est mentionné.    En décembre 1843, la neige tombe en continu sur un village des montagnes du Trièves. C'est alors que Marie Chazottes disparait et que l'on tente d'enlever le jeune Ravanel. Bergues donne la chasse au kidnappeur blessé en suivant ses traces de sang sur la neige, mais celles-ci se perdent dans les nuages. Un cochon est retrouvé sanguinolent, entaillé de toutes parts. La peur tombe alors sur le village.Le printemps arrive, puis l'été. Lors d'un orage, Frédéric II aperçoit un homme sous le hêtre et lui propose de s'abriter chez lui.    L’hiver 1844, Bergues disparait. On part chercher les gendarmes. Le capitaine Langlois mène l'enquête et organise des rondes, des surveillances et un couvre-feu. »Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Un roi sans divertissement"

Un roi sans divertissement, publié en 1947, est le premier roman de Jean Giono après la Seconde Guerre Mondiale. Composé en 40 jours, il signe un tournant dans son œuvre ; en effet, la noirceur et le pessimisme qui s'en dégagent contrastent avec le lyrisme humaniste et l'espérance sereine de ses livres précédents. Assombrie par la guerre et la prison, l'écriture de Giono adopte une nouvelle perspective. Ancré dans les montagnes du Trièves, où l'auteur passait ses vacances, le roman est une réflexion sur le mal et l'ennui qui engendrent la cruauté. Suite à une série de disparitions qui bouleverse le quotidien d'un village de la région, le capitaine Langlois se lance à la poursuite du meurtrier, mais il finit par se suicider pour ne pas lui ressembler, après une vaine quête de divertissement.

Jean Giono

Jean Giono (1895-1970) est un écrivain français autodidacte qui a commencé très tôt à publier des poèmes et des contes dans des journaux. C’est un amoureux de sa Provence natale, qu’il décrit avec enchantement dans son œuvre (Colline, 1929 et Que ma joie demeure, 1935), et un fervent défenseur de la paix (Le Grand Troupeau, 1931), de l’égalité sociale et de la justice (Un de Baumugnes, 1929 et Batailles dans les montagnes, 1937).

Emprisonné pour ses idées pacifistes, accusé injustement de collaboration et incompris par ses détracteurs, Giono sait reconnaitre ses vrais amis. Il se concentre, dans ses œuvres, sur l’étude des caractères et des âmes (Un roi sans divertissement, 1947 ; Les Âmes fortes, 1950 ; Le Moulin de Pologne, 1952).

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806220721-RES

Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Un roi sans divertissement" ont également acheté