Ismaïl Kadaré

Biographie de Ismaïl Kadaré

Né en 1936, Ismaïl Kadaré, de nationalité albanaise, s’impose comme un romancier de stature internationale dès la publication de son premier roman, Le Général de l’armée morte (1963). Ses responsabilités politiques (il est député de 1970 à 1982) lui permettent de voyager et de faire découvrir l’Albanie, dont les relations diplomatiques avec l’Ouest sont quasiment nulles, aux Occidentaux. Échappant à la voie du réalisme socialiste, Kadaré puise dans le vaste registre de la culture populaire albanaise pour en recycler les légendes, empruntant les voies de l’analogie et de l’allégorie pour construire une œuvre critique vis-à-vis du totalitarisme : victime de la censure dès 1973, il bénéficie de l’asile politique en France en 1990 et ne revient dans son pays qu’après le départ des communistes en 1992. Il partage depuis sa vie entre Paris et Tirana.

Voir une image de l'auteur