Analyse du livre :  Mémoires d’outre-tombe

Analyse du livre

Mémoires d’outre-tombe

Auteur : Chateaubriand

Analyse de : Vincent Jooris

5/5 (4 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Mémoires d’outre-tombe
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction aux Mémoires d’outre-tombe (1 pages)

    Chateaubriand, Écrivain et homme politique français
    Mémoires d’outre-tombe, Le projet des Mémoires

  • Résumé intégral (3 pages)

    La trame narrative de Mémoires d’outre-tombe résumée en quatre parties

  • Clés de lecture et axes d’analyse (6 pages)

    Une œuvre à la croisée des genres ; Les failles du pacte autobiographique, qui est « je » ? ; une philosophie de l’histoire ; Une parution posthume

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour aller plus loin dans votre analyse de Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Mémoires d’outre-tombe"

Notre spécialiste Vincent Jooris rassemble dans cette fiche de lecture tout ce qu’il faut retenir de cette célèbre autobiographie traitant de révolution, de voyage, de vie politique et sociale. Grande œuvre du panthéon français, les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand sont analysées minutieusement afin d’en retirer l’essentiel.

Une fois l’œuvre – composée de quatre gros tomes et de 42 livres au total – résumée, l’auteur de l’analyse étudie le genre des mémoires qui fait se mêler historiographie, le journal intime et le récit de voyage. Dans une telle perspective, une autre clé de lecture soulève ensuite la question de l’authenticité des faits relatés dans le récit. La perception propre de Chateaubriand sur l’histoire dans les Mémoires et la motivation qui présida à leur parution posthume sont également analysées. Enfin, quelques pistes de réflexion sont proposées en fin d’analyse de livre.

A propos du livre "Mémoires d’outre-tombe"


Mémoires d'outre-tombe est l’oeuvre principale de François-René de Chateaubriand. Il s’agit d’un long poème romantique qui porte sur sa vie et sur son époque. La rédaction de Mémoires d’outre-tombe commence en 1809, sous le titre de Mémoires de ma vie. Mais François-René de Chateaubriand remanie sans cesse son poème, et ne le vend qu’en 1936 à une société qui s’engage à ne le publier qu’après sa mort. Ainsi, les Mémoires d’outre-tombe paraissent en feuilletons dans le journal La Presse entre 1848 et 1850, et dans leur intégralité (en douze volumes) entre 1849 et 1850 chez Penaud frères, à Paris. 

Né à Saint-Malo en 1768 et mort à Paris en 1848, François-René de Chateaubriand est un écrivain et un homme politique français. Il fait partie des grands noms de la littérature française du XIXe siècle, et il est surtout connu pour être l’un des grands précurseurs du romantisme en France. Les Mémoires d’outre-tombe constituent son oeuvre majeure, mais il écrit également Atala (1801), René (1802) et le Génie du christianisme (1802, apologie de la religion chrétienne où l’auteur entend montrer que le christianisme a été un facteur de progrès, notamment), dont l’importance n’est pas à sous-estimer.

Dans les Mémoires d’outre-tombe, François-René de Chateaubriand parle successivement de sa généalogie, de son enfance, de ses études, de ses hésitations religieuses, de sa carrière de militaire et de voyageur, de sa carrière littéraire et de sa carrière politique. A la fin de l’ouvrage, il donne également ses considérations sur l'avenir potentiel de la France.

Chateaubriand

Chateaubriand est né à Saint-Malo en 1768 et a connu une enfance solitaire. Destiné à devenir marin, il apprécie pourtant davantage l’étude de la religion et de la poésie. Son talent se fait connaitre rapidement et il est présenté au roi Louis XVI peu avant que n’éclate la Révolution française, qui l’effraiera et le fascinera en même temps. Néanmoins, craignant pour sa propre sécurité, il quitte la France pour voyager en Amérique où il emplit sa tête d’ « images exotiques ».

Une fois rentré au pays, il prône un retour au christianisme, qu’il avait plus tôt délaissé, et tente d’évangéliser le peuple avec son ouvrage Le Génie du Christianisme (1802). Son succès est tel qu’il ouvre la voie à de nouvelles conceptions et annonce le romantisme : il rompt avec les conventions classiques soutenues par les Anciens et introduit de nouvelles sources d’inspiration (les vertus des héros du Moyen Âge, etc.). Se faisant, il sensibilise les esprits à l’histoire nationale. Également auteur d’Atala (1801), de René (1802) et des Mémoires d’outre-tombe (1809-1841), il poursuit à travers son œuvre de nombreux engagements politiques. Il décède à Paris en 1848.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806252210

ISBN numérique : 9782806251770

Ces analyses du livre "Mémoires d’outre-tombe" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Mémoires d’outre-tombe" ont également acheté