Fables choisies mises en vers : Résumé du livre

4

5 avis

Jean de La Fontaine Fables choisies mises en vers Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Vincent Jooris (rédacteur).

Description du résumé sur Fables choisies mises en vers

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Fables choisies mises en vers écrit par Jean de La Fontaine. A télécharger rapidement !

Les Fables choisies mises en vers sont une série de recueils poétiques. Illustrées, les fables s'adressent en premier lieu au public mondain. On compte 248 textes, répartis sur 12 « livres » (ou parties). Le premier recueil parait en 1668 et comporte 6 livres. L'enthousiasme des lecteurs est immédiat. Le second recueil est publié à Paris chez Denis Thierry en deux tomes (1678 et 1679) comprenant cinq livres en tout. Enfin, Claude Barbin édite le Livre XII en 1693. Celui-ci comprend 29 fables, dont 14 avaient déjà été publiées auparavant, dans le Mercure galant ou dans les Œuvres de Maucroix et de La Fontaine (1685).

Les nombreuses rééditions au fil des siècles confirment le caractère incontournable et indémodable de cette œuvre.

Pour en savoir plus sur le livre Fables choisies mises en vers, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Fables choisies mises en vers"

Ce document propose un résumé clair et détaillé des Fables choisies et mises en vers de Jean de La Fontaine, dont voici un extrait :

« - La Cigale et la Fourmi (I, 1). Pendant que la fourmi constituait ses réserves de nourriture, la cigale restait insouciante. En hiver, la cigale affamée mendie chez la fourmi, qui lui reproche sa négligence.

- Le Corbeau et le Renard (I, 2). Le renard croise le corbeau, qui tient un fromage dans son bec. Le renard flatte le corbeau pour le faire parler et ainsi récupérer le fromage.

- Le Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le Bœuf (I, 3). Jalouse de la stature du bœuf, la grenouille cherche à gonfler, au point qu'elle explose.

- Les deux Mulets (I, 4). L'un des mulets porte l'avoine, tandis que l'autre porte fièrement l'argent des taxes. Quand des brigands surgissent, c'est ce dernier qu'ils attaquent, et l'autre en réchappe.

- Le Loup et le Chien (I, 5). Un loup affamé envie le statut d'un chien bien nourri et confortable. Mais à la vue du collier, le loup s'enfuit, préférant sa liberté.

- La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion (I, 6). Ces animaux s'accordent pour partager leurs biens. Mais lorsqu'il s'agit de diviser un cerf capturé, le lion intimide ses associées et s'empare de tous les morceaux.

- L'Hirondelle et les petits Oiseaux (I, 8). Une hirondelle expérimentée prévient les passereaux : le chanvre qui poussera dans le champ voisin servira à confectionner des pièges. Elle les exhorte à empêcher la récolte. Ils ne l'écoutent pas et se font prendre.

- Le Rat de ville et le Rat des champs (I, 9) compare la vie urbaine et la vie de campagne. »

Découvrez la suite dans le document.