La Dame à la licorne

La Dame à la licorne : Résumé du livre

4.5/5 (4 avis)
Description du résumé sur La Dame à la licorne (Tracy Chevalier)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Dame à la licorne de Tracy Chevalier dont voici un extrait :

« L’artiste parisien Nicolas des Innocents reçoit une commande de la part du riche Jean Le Viste : celui-ci souhaite plusieurs tapisseries pour orner la grande salle de sa demeure. Il voudrait qu’elles représentent la bataille de Nancy, mais son épouse, Geneviève Le Viste, aimerait faire représenter un spectacle moins violent, et propose comme motif une dame et sa licorne. L’artiste parvient à faire accepter cette idée au maitre des lieux.

La fille de Jean Le Viste, Claude, entre dans l’adolescence, ce qui marque pour une noble la fin de l’insouciance. Son comportement doit désormais rendre possible un mariage avantageux pour sa famille, et le moindre manquement lui est reproché : « Il semblerait que ces temps-ci j’exaspère ma mère, même si j’en ignore la raison. J’avoue qu’elle m’exaspère aussi : elle ne cesse de me reprocher de trop rire, de marcher trop vite, elle trouve que ma robe est poussiéreuse, que ma coiffe est de guingois. Elle me traite comme une enfant tout en s’attendant à ce que je me comporte en femme. » (p. 48) Sa servante la traite également plus strictement, et l’attaque sur ses sentiments naissant pour l’artiste : « Il n’est pas digne de vous, a-t-elle déclaré, et, qui plus est, on ne saurait s’y fier. Vous feriez mieux de penser à quelque noble seigneur ! » (p. 49) »

Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "La Dame à la licorne"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Dame à la licorne de Tracy Chevalier dont voici un extrait :

« L’artiste parisien Nicolas des Innocents reçoit une commande de la part du riche Jean Le Viste : celui-ci souhaite plusieurs tapisseries pour orner la grande salle de sa demeure. Il voudrait qu’elles représentent la bataille de Nancy, mais son épouse, Geneviève Le Viste, aimerait faire représenter un spectacle moins violent, et propose comme motif une dame et sa licorne. L’artiste parvient à faire accepter cette idée au maitre des lieux.

La fille de Jean Le Viste, Claude, entre dans l’adolescence, ce qui marque pour une noble la fin de l’insouciance. Son comportement doit désormais rendre possible un mariage avantageux pour sa famille, et le moindre manquement lui est reproché : « Il semblerait que ces temps-ci j’exaspère ma mère, même si j’en ignore la raison. J’avoue qu’elle m’exaspère aussi : elle ne cesse de me reprocher de trop rire, de marcher trop vite, elle trouve que ma robe est poussiéreuse, que ma coiffe est de guingois. Elle me traite comme une enfant tout en s’attendant à ce que je me comporte en femme. » (p. 48) Sa servante la traite également plus strictement, et l’attaque sur ses sentiments naissant pour l’artiste : « Il n’est pas digne de vous, a-t-elle déclaré, et, qui plus est, on ne saurait s’y fier. Vous feriez mieux de penser à quelque noble seigneur ! » (p. 49) »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "La Dame à la licorne"

La Dame à la licorne, paru en 2005, est un roman historique. Son nom fait référence à une série de six tapisseries tissées à la fin du XVe siècle. Le roman retrace l’histoire de la commande par le noble Jean Le Viste de ces tapisseries à Nicolas des Innocents, peintre de miniatures. Le récit de leur réalisation est l’occasion pour l’auteure de retracer les amours entre le peintre et la fille de son client, ainsi que de se pencher sur la condition féminine au Moyen Âge.

Tracy Chevalier

Tracy Chevalier est née le 19 octobre 1962 à Washington aux États-Unis. Élevée principalement par son père photographe suite à la mort de sa mère, elle grandit à Washington et Bethesda avec sa sœur et son frère. Elle est scolarisée au lycée Bethesda-Chevy Chase. En 1980, elle commence à suivre des études d’anglais à l’université d’Oberlin. En 1984, la jeune diplômée s’expatrie en Angleterre où elle travaille pour une maison d’édition qui publie des encyclopédies.

Neuf ans plus tard, elle décide de tout arrêter pour reprendre des études de création littéraire à l’université d’East Anglia. Durant celles-ci, elle rencontre les écrivains Malcolm Bradbury et Rosé Tremain qui la guident dans ses projets d’écriture. Une fois ce nouveau master en poche, elle publie son premier roman La Vierge bleu en 1997. C’est deux ans plus tard qu’elle connait un succès international avec La Jeune Fille à la perle, qui s’inspire d’un tableau du peintre Vermeer. Le roman, traduit en plus de 35 langues, sera adapté au cinéma en 2003 faisant connaitre Tracy Chevalier dans le monde entier.

Depuis 2006, elle siège à la Society of Authors en tant que présidente et poursuit sa carrière en écrivant d’autres romans : Le Récital des anges (2001), La Dame à la licorne (2003), Prodigieuses Créatures (2009) et La Dernière Fugitive (2013) qui reçoit le Ohioana Book Award.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806241450-RES

Ces analyses du livre "La Dame à la licorne" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "La Dame à la licorne" ont également acheté