Sylvie : Analyse du livre

1 avis
Description de l'analyse (fiche de lecture) sur Sylvie (Gérard de Nerval)

Le document de synthèse portant sur Sylvie de Gérard de Nerval est une analyse littéraire complète et détaillée de l’œuvre au format PDF (15 pages). Cet outil de référence comprend un résumé intégral de la nouvelle, une présentation approfondie des personnages, ainsi que des clés de lecture qui apportent une prise de recul parfois nécessaire pour en saisir toute la richesse littéraire. Appréciée des élèves et des experts en littérature, cette fiche de cours fournit une bonne base de travail, que ce soit dans le cadre d’un examen à passer ou d’une copie à réaliser.

Voir plus
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction de la fiche de lecture (1 pages)

    Gérard de Nerval, Poète, nouvelliste, romancier et dramaturge français
    Sylvie, Une écriture pleine de poésie

  • Résumé intégral de Sylvie (3 pages)

    L’histoire synthétisée de Sylvie

  • Étude des personnages majeurs (2 pages)

    Une analyse détaillée des protagonistes : le narrateur, Adrienne, Sylvie et Aurélie

  • Quelques clés de lecture (4 pages)

    Adrienne et Sylvie, deux figures féminines opposées ; La question de la temporalité ; L’écriture « nervalienne », un espace poétique nouveau ; Une écriture entre mémoire et fantasme

  • Plusieurs pistes de réflexion (1 pages)

    Questions pour compléter votre analyse de Sylvie de Gérard de Nerval

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Sylvie"

Delphine Leloup, maitre en langues et littératures françaises et romanes, propose dans sa fiche de lecture sur Sylvie de Gérard de Nerval une approche structurée et originale de cette œuvre pleine de poésie.

Après avoir brièvement présenté le cycle des Filles du feu, dans lequel s’inscrit la nouvelle de Sylvie, notre spécialiste en donne un résumé complet, puis s’attèle à présenter les principaux personnages : le narrateur, au caractère impulsif et changeant, mais aussi Adrienne, Sylvie et Aurélie, les trois femmes de sa vie. Désireuse d’apporter des éléments d’analyse utiles à toute personne souhaitant en apprendre davantage sur l’œuvre, Delphine Leloup poursuit son étude en soulevant des clés de lecture transversales : l’opposition entre Adrienne et Sylvie, la question de la temporalité dans l’œuvre et l’originalité de l’écriture « nervalienne ». Parallèlement, les thèmes de la mémoire et du fantasme sont également commentés. Quelques pistes de réflexion figurent à la fin de l’analyse littéraire sous forme de questions ouvertes.

A propos du livre "Sylvie"

Sylvie est une nouvelle poétique écrite par Gérard de Nerval. Elle est d’abord publiée en 1853 dans la Revue des deux Mondes, puis elle est intégrée en 1854 au recueil des Filles du feu. Gérard de Nerval semble avoir considéré Sylvie comme la meilleure de ses nouvelles.

Né en 1808 et décédé (par suicide) en 1855, Gérard de Nerval, de son vrai nom Gérard Labrunie, est un écrivain et un poète français. Il est l’une des figures majeures du romantisme en France. En 1830, il soutient d’ailleurs Victor Hugo lors des représentations de la pièce Hernani. A partir de l’année 1841, il est régulièrement en proie à des crises de folie, et il est soigné par le docteur Blanche. Il voyage aussi beaucoup, en Allemagne, en Orient (d’où le Voyage en Orient, qui parait en 1851), en Egypte, en Italie, aux Pays-Bas et en Belgique. Son oeuvre est fortement teintée d’ésotérisme, et elle contient de nombreux symboles (notamment alchimiques), ce qui lui procure une grande richesse, mais la rend également assez hermétique.

C’est dans ses dernières années, alors qu’il se trouve dans une grande détresse matérielle et morale, que Gérard de Nerval écrit ses plus grands chefs-d’oeuvre, dont Sylvie. Dans Sylvie, on peut voir une sorte d’autobiographie sublimée de Nerval, car celui-ci reprend de nombreux éléments de sa propre vie pour construire son récit, dans une quête à la fois géographique et intérieure.

Gérard de Nerval

Gérard de Nerval est un poète et nouvelliste né à Paris en 1809. Privé de l'amour d'une mère trop tôt disparue, il est élevé par son oncle dans le Valois, région qui apparait souvent dans ses œuvres. Il entame des études au célèbre Collège Charlemagne, où il fait la connaissance d'un camarade aspirant à être écrivain lui aussi, Théophile Gautier, qui est sûrement à l'origine de son intérêt pour le genre de la nouvelle. En 1828, il se lance dans la rédaction d'épopées napoléoniennes avant de s'employer à la traduction du Faust de Goethe Ensuite, journaliste de profession, il est amené à voyager de par le monde et à côtoyer d'autres écrivains de renom. Il décède en 1855, à l'âge de 46 ans, juste après avoir terminé la rédaction d'Aurélia, son dernier chef-d’œuvre.

Informations techniques

ISBN papier : 978-2-8062-1568-0

ISBN papier : 978-2-8062-2066-0

ISBN papier : 978-2-8062-1235-1

ISBN papier : 978-2-8062-1736-3

ISBN papier : 9782806212351

ISBN numérique : 9782806220660

Ces analyses du livre "Sylvie" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Sylvie" ont également acheté