Résumé du livre :  La Photo qui tue

La Photo qui tue : Résumé du livre

0 évaluation

Auteur : Anthony Horowitz

Analyse de : Elena Pinaud

La Photo qui tue : Résumé du livre

L’écrivain anglais Anthony Horowitz nous plonge dans des situations terrifiantes tout au long du livre La Photo qui tue. Ce recueil de neuf nouvelles fut publié en Angleterre en 1999 et connut un franc succès lors de sa sortie en France en 2005. Destinée aux adolescents, l’œuvre littéraire met en scène des personnages âgés de 13 à 17 ans qui voient leur vie basculer suite à un épisode terrifiant.

La Photo qui tue : Présentation du résumé

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé de La Photo qui tue, neuf histoires à vous glacer le sang d’Anthony Horowitz dont voici un extrait :

« Matthew achète au marché aux puces un cadeau d’anniversaire pour son père : un appareil photo, vendu par une personne qui affirme se débarrasser des objets de trois étudiants à qui elle louait un appartement et qui ont disparu. Matthew essaie l’appareil en photographiant un miroir qui se casse peu de temps après, ce que le garçon considère comme un pur accident.

Ravi du cadeau, son père photographie l’arbre planté par sa femme le jour de leur mariage, ainsi que leur chien. Le jour suivant, toute la famille constate que l’arbre est mort. Quant au chien, il est tué accidentellement par une voiture. Quand ses parents se consolent en se disant qu’il leur reste les photos prises la veille, Matthew pense au miroir brisé et décide de faire développer la pellicule oubliée par le vendeur dans l’appareil. Les trois étudiants et leurs amis s’étaient photographiés au cours de ce que Matthew pense être une séance de spiritisme. Ils ont dû invoquer un démon qui a fini par apparaitre. Matthew comprend que l’appareil photo est maintenant dominé par ce démon, qui a avalé les étudiants. Le garçon décide alors de détruire l’appareil, mais sa famille l’a emporté pour se photographier dans un parc londonien. Matthew part à leur recherche : heureusement, ils n’ont pas eu le temps de se photographier. Son frère a néanmoins photographié Londres et Matthew ne peut que contempler “les ténèbres qui s’abattent sur la ville”. »

Découvrez la suite du résumé La Photo qui tue d’Anthony Horowitz en achetant le document à télécharger.

Neuf nouvelles entrainant le lecteur de la réalité anodine au cauchemar

Le recueil La Photo qui tue d’Anthony Horowitz est composé de neuf nouvelles : La Photo qui tue, Bain du soir, Transport éclair, Le bus de nuit, L’horrible rêve de Harriet, Peur, Jeux vidéo, L’homme au visage jaune et L’oreille du singe. Chaque histoire part d’une situation de vie des plus normales vécue par un protagoniste âgé de 13 à 17 ans. Seulement cette réalité anodine va se glisser vers une situation des plus terrifiantes.

La Photo qui tue, nouvelle donnant le nom au livre d’Anthony Horowitz

Dans la Photo qui tue, le personnage principal, Matthew, se rend à un vide grenier et achète un appareil photo laissé par les locataires partis sans prévenir. Seulement dès qu’il prend quelque chose ou quelqu’un en photo, la personne photographiée meurt. Matthew doit alors s’armer de courage pour venir à bout de cette malédiction.

Des nouvelles les plus terrifiantes les unes que les autres

La nouvelle Jeux vidéo débute avec Kevin, adolescent accro aux jeux vidéo. Sans ami, il se renferme de plus en plus et passe ses journées à jouer dans les salles de jeux d’arcade. Suite à une annonce d’emploi recherchant un amateur de jeux, Kevin se présente et passe un entretien. C’est en ressortant de cette rencontre que les ennuis commencent. Kevin est pourchassé par des personnes de plus en plus armées. Pourquoi Kevin se trouve-t-il dans cette situation ? Comment va-t-il s’en sortir ?

Dans Le bus de nuit, Isabel, jeune adolescente habitant avec ses parents à Londres ne supportent plus leurs disputes incessantes. Leur seule passion commune est l’achat de vieilles antiquités. Leur dernier ? Une baignoire de l’époque victorienne. Après son installation, Isabel assiste à de terrifiantes situations : du sang s’écoule du robinet et l’eau chaude se glace en quelques secondes. La situation devient des plus terrifiantes, lorsque Isabel se retrouve forcée de l’utiliser pour se laver… Ses parents viendront même à penser qu’Isabel a des troubles psychologiques et l’enverront en hôpital psychiatrique. Mais ne dit-on pas que les objets ont une mémoire ?

Des fins d’histoires inattendues

Toutes ces histoires aussi glaçantes qu’elles puissent être ont un point de chute assez surprenant. Chaque nouvelle prend fin d’une manière des plus inattendues. La fin des histoires amène le lecteur à mieux comprendre les indices laissés tout au long de la narration. La Photo qui tue regroupe neuf nouvelles renfermant chacune un éclaircissement final.

La nouvelle Transport éclair est une des plus complexes à comprendre. Tout au long de l’histoire, le mystérieux ordinateur délivre un message incompréhensible. C’est seulement à la fin de l’histoire que le lecteur peut saisir le sens de ceci. D’autres nouvelles s’achèvent de manière plus amusante comme Le Bus de nuit.

Vous désirez en apprendre plus sur La Photo qui tue d’Anthony Horowitz et sur d’autres œuvres du même auteur ? Découvrez des ressources supplémentaires à télécharger :

Anthony Horowitz

Anthony Horowitz, né en 1957, est un écrivain anglais et un auteur de scénarios pour des programmes radios et télévisés. Groosham Grange (1998), Granny (1994) et The Switch (1996) sont des histoires fantastiques qui, avec des pointes d’humour, font référence à son enfance solitaire et soumise à l’autorité des adultes. Des romans d’aventures comme The Falcon’s Malteser (1986), Public Enemy Number 2 (1987) et South by south East (1991) parodient le style des fictions classiques de détectives. Les actions sont intrigantes et complexes, et les récits sont très vifs.

A propos du livre "La Photo qui tue"

La Photo qui tue. Neuf histoires à vous glacer le sang (Killer Camera, 1999) est un volume de nouvelles d’un fantastique troublant : les protagonistes, tous des adolescents anglais au quotidien tout à fait banal, se voient impliqués inopinément dans des aventures incroyables qui les font plonger soit dans un univers parallèle, soit dans le monde des morts, ou qui changent tout simplement leur vie à jamais.

Les neuf textes qui composent le recueil se ressemblent tout d’abord par leurs dimensions assez réduites et par leurs descriptions précises et réalistes. Ensuite, il y a peu de dialogues et toutes les nouvelles suivent le schéma narratif classique des contes de fées.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806217998-RES

Ces analyses du livre "La Photo qui tue" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé ce résumé du livre "La Photo qui tue" ont également téléchargé