Mein Kampf : Analyse du livre

5/5 6 évaluations

Auteur : Adolf Hitler

Analyse de : Julien Noël

Grâce à cette analyse de Mein Kampf, rédigée par notre spécialiste Julien Noël, maitre en langues et littératures françaises et romanes, les lecteurs disposeront d’un outil d’analyse pour aborder sans difficultés le pamphlet rédigé par Hitler.

Après avoir donné une brève présentation de l’auteur et de son texte, notre expert s’attache à fournir un résumé détaillé de ce dernier, en évoquant les grandes lignes de la stratégie de propagande qu’Hitler développe dans son livre. La nature de son combat, ainsi que les ennemis qu’il désigne dans la figure des Juifs, du marxisme, de la presse et de la démocratie sont exposés dans les moindres détails. Ensuite, des éclairages quant à la biographie d’Hitler, au contexte historique de l’Allemagne et aux motivations qui ont poussé le Führer à écrire sont développés et une analyse efficace est apportée à ce manifeste du nazisme sous la forme de clés de lecture. Le lecteur pourra y considérer la politique de conquête d’Hitler, le plaidoyer qu’il dresse en faveur de l’union allemande, ainsi que sa conception raciste de l’État. Les références culturelles auxquelles il a recours pour construire et appuyer son discours y sont également mises en lumière, et la réception du livre, tant à sa sortie qu’à l’heure actuelle, est analysée. Enfin, quelques pistes de réflexion proposent au lecteur de poursuivre son analyse de cet ouvrage plus en profondeur.

Structure de cette analyse du livre
  • Introduction (1 pages)

    Adolf Hitler, Führer et chancelier du IIIe Reich
    Mein Kampf, Le manifeste du mouvement nazi

  • Résumé de Mein Kampf (3 pages)

    Le contenu de Mein Kampf résumé en plusieurs parties

  • Éclairages (1 pages)

    Une analyse de la biographie d’Hitler, du contexte historique et des motivations de l’auteur

  • Clés de lecture (4 pages)

    Une politique de conquête ; Un plaidoyer en faveur de l’union allemande ; La conception raciste de l’État ; Les références culturelles ; La réception du livre

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse de Mein Kampf d’Hitler

Questions fréquentes
Qu'est-ce qu'une analyse littéraire ?

Nos analyses d’œuvres littéraires, rédigées par des professeurs de lettres et des spécialistes de littérature, ont été conçues pour vous permettre de :
- comprendre tous les ressorts de l’intrigue et la psychologie des personnages.
- répondre aux besoins des élèves qui préparent les épreuves du bac de français
- approfondir la lecture pour les plus passionnés!

Vous trouverez parmi notre offre des analyses de grands classiques, comme Les Misérables, Candide, L’Étranger, Le Père Goriot ou encore Bel-Ami, mais aussi d’œuvres contemporaines qui ont fait la une de l’actualité, telles que Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Le Siècle, 2084 ou encore La Vérité sur l’affaire Harry Quebert.

Pour accéder à toutes nos analyses, souscrivez maintenant à notre abonnement

Que puis-je trouver dans les analyses du PetitLittéraire.fr ?

Nos analyses ont été pensées pour répondre le plus efficacement possible aux besoins de nos lecteurs. Ainsi, chacune des analyses littéraires (fiches de lecture) que nous proposons est structurée de la manière suivante :
- une courte introduction présentant l’auteur et l’œuvre analysée
- un résumé synthétique de l’œuvre
- une analyse des personnages principaux
- des clés de lecture pour mieux comprendre l’œuvre
- une dizaine de pistes de réflexion pour aller plus loin par soi-même

Y a-t-il une différence entre une analyse littéraire et une fiche de lecture ?

Non. Nos analyses se présentent comme des fiches de lecture détaillées de plusieurs pages. Elles vous permettront donc de découvrir l’essentiel de ce qu’il faut connaitre sur le livre choisi. Après avoir parcouru le résumé de l’œuvre, nous vous proposons d’analyser la psychologie des personnages principaux et ses thématiques clés. Grâce à ces documents, vous disposerez d’une synthèse claire et détaillée de l’œuvre dont vous souhaitez approfondir la lecture.

Quelle différence y-a-t-il entre les documents proposés par lePetitLittéraire.fr et les analyses littéraires disponibles au format papier dans les librairies ?

Les dossiers pédagogiques disponibles au format papier sont bien souvent volumineux et complexes, ce qui les rend difficilement abordables. Les analyses proposées par lePetitLittéraire.fr sont quant à elles synthétiques : les fiches de lecture comptent une dizaine de pages. Elles permettent ainsi aux enseignants et aux élèves de gagner du temps en les menant directement à l’essentiel. De plus, le langage utilisé est clair et accessible à tous. Au besoin, les notions plus compliquées sont définies et expliquées.
Enfin, alors que les ouvrages de référence traditionnels couvrent un nombre limité d’œuvres, la collection le PetitLittéraire.fr s’intéresse aussi bien aux classiques de la littérature qu’aux auteurs contemporains.

Que trouve-t-on dans une analyse littéraire (fiche de lecture) du PetitLitteraire.fr ?

Une analyse de livre du PetitLitteraire.fr comprend les éléments suivants :

une présentation succincte de l’auteur et du livre étudié ;
un résumé complet et détaillé du livre, chapitre par chapitre s’il s’agit d’un roman, acte par acte, voire scène par scène si c’est une pièce de théâtre. Dans certains cas, le résumé est suivi d’un schéma narratif ;
une étude des personnages principaux dans laquelle sont analysés leur profil physique, psychologique et social, leurs motivations et objectifs, leurs relations avec les autres personnages, etc. Parfois, un schéma actanciel vient compléter l’analyse ;
des clés de lecture qui étudient en profondeur les éléments particulièrement pertinents ou intéressants dans l’œuvre étudiée. Selon le livre, il peut s’agir d’éléments littéraires (style, procédés d’écriture, narration, temporalité, etc.), thématiques (l’absurde dans L’Étranger de Camus par exemple), d’éléments liés à la publication ou à la réception de l’œuvre (pensons notamment au Cid de Corneille), etc. Ces clés de lecture, en identifiant et en analysant les enjeux essentiels du texte, fournissent au lecteur les outils nécessaires à la compréhension de l’œuvre. Dans les analyses de livres (fiches de lecture) adaptées au programme du Collège, les clés de lecture sont remplacées par des schémas narratif et actanciel, et par une explication du genre de l’œuvre ;
enfin, une dernière partie fournit une bibliographie et, dans le cas où l’œuvre a fait l’objet d’une adaptation cinématographique, la référence de l’adaptation, parfois assortie d’une brève analyse.

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Mein Kampf"

Grâce à cette analyse de Mein Kampf, rédigée par notre spécialiste Julien Noël, maitre en langues et littératures françaises et romanes, les lecteurs disposeront d’un outil d’analyse pour aborder sans difficultés le pamphlet rédigé par Hitler.

Après avoir donné une brève présentation de l’auteur et de son texte, notre expert s’attache à fournir un résumé détaillé de ce dernier, en évoquant les grandes lignes de la stratégie de propagande qu’Hitler développe dans son livre. La nature de son combat, ainsi que les ennemis qu’il désigne dans la figure des Juifs, du marxisme, de la presse et de la démocratie sont exposés dans les moindres détails. Ensuite, des éclairages quant à la biographie d’Hitler, au contexte historique de l’Allemagne et aux motivations qui ont poussé le Führer à écrire sont développés et une analyse efficace est apportée à ce manifeste du nazisme sous la forme de clés de lecture. Le lecteur pourra y considérer la politique de conquête d’Hitler, le plaidoyer qu’il dresse en faveur de l’union allemande, ainsi que sa conception raciste de l’État. Les références culturelles auxquelles il a recours pour construire et appuyer son discours y sont également mises en lumière, et la réception du livre, tant à sa sortie qu’à l’heure actuelle, est analysée. Enfin, quelques pistes de réflexion proposent au lecteur de poursuivre son analyse de cet ouvrage plus en profondeur.

A propos du livre "Mein Kampf"

Le 1er janvier 2016, 70 ans après la mort d’Hitler, son texte Mein Kampf est passé dans le domaine public, entrainant de vives polémiques quant à sa réédition. Ce texte de propagande est rédigé par Hitler alors qu’il est emprisonné pendant un peu plus d’un an suite au putsch qu’il a tenté de mener pour renverser le pouvoir allemand le 8 novembre 1923. Hitler voit alors son incarcération comme une occasion de s’adonner à l’écriture d’un texte qui incarne selon lui le manifeste de l’idéologie nazie. Il désire en effet établir sa doctrine dans un livre destiné à ses fidèles partisans.

Le texte se présente en deux parties, publiées respectivement en 1925 et 1926. Dans le premier volet, Hitler retrace son parcours personnel et donne son analyse de la situation de l’Allemagne. Dans le second tome, il développe son programme pour le mouvement national-socialiste. Il intitule son ouvrage Mein Kampf, signifiant « Mon combat » en allemand, et dresse la liste de ceux qu’ils considèrent comme ses ennemis, et contre lesquels il souhaite diriger son combat (le judaïsme, le marxisme, la presse et la démocratie). Il y définit également comment il entend instaurer un régime raciste et élitiste en Allemagne, et dont nous connaissons tous les terribles conséquences.

Adolf Hitler

Adolf Hitler est né le 20 avril 1889 en Autriche-Hongrie, dans la ville de Braunau am Inn, proche des limites de l’Allemagne. Peu de sources sont fiables et exhaustives concernant l’enfance du dictateur du Troisième Reich. Hitler est âgé de 6 ans lorsque ses parents déménagent de l’autre côté de la frontière, à Lambach, où Hitler suivra toute sa scolarité. S’il est bon élève dans un premier temps, ses résultats scolaires deviennent médiocres à l’adolescence, une période qui est également marquée par une relation qui devient conflictuelle avec son père. Ce dernier décède lorsqu’il Hitler a 14 ans, et c’est sa mère qui devient alors sa tutrice. Elle place son fils dans une pension à Linz, dans le Nord de l’Autriche, et Hitler côtoie alors la société autrichienne pangermaniste. Il montre déjà à cette époque des signes d’un caractère buté, irascible, qui peine à se maitriser.

Mauvais élève, il change d’établissement scolaire mais, devant ses maigres résultats, il décide d’arrêter l’école en plein cursus, sous le prétexte de problèmes de santé. Débute alors une vie de bohème : Hitler est tenté par le dandysme, vit comme un artiste, boit et fume beaucoup. Lors d’un séjour à Vienne, il se rend à l’opéra où il découvre l’œuvre de Richard Wagner, à laquelle il fera abondamment référence dans son manifeste du nazisme et qu’il utilisera pour sa propagande en général. À deux reprises, Hitler, qui se rêve artiste-peintre ou architecte, présente le concours pour entrer à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, mais il est systématiquement recalé. Sans le sou, sa mère étant décédée, il vit à la rue une existence de marginal, subsistant en vendant des peintures.

Hitler part ensuite pour Munich, afin d’échapper au service militaire, et continue à vivre de ses piètres tableaux. Paradoxalement, pendant la Première Guerre mondiale, il s’engage comme volontaire et occupe la position d’estafette. Le soldat Hitler a la réputation d’un caractère difficile et vit isolé de ses compagnons. À la fin de la guerre, Hitler souhaite rester dans l’armée et découvre peu à peu ses qualités d’orateur et de propagandiste. Il adhère alors en 1919 au Parti ouvrier allemand et le rebaptise un an plus tard Parti national-socialiste des travailleurs allemands. Il exprime clairement son antisémitisme, son anticommunisme et sa volonté nationaliste et devient l’orateur principal du parti. Cette position de dirigeant du parti nazi et le culte que de nombreux adhérents lui vouent ne font que renforcer sa personnalité narcissique et mégalomane. Dès les années vingt, il organise une propagande violente mais efficace.

Début novembre 1923, il est à la tête du putsch de la Brasserie, une tentative de coup d’État à Munich, et le parti national-socialiste est interdit. Hitler est emprisonné dans l’établissement pénitentiaire de Lansberg am Lech et profite de cette « opportunité » pour rédiger son œuvre de propagande, véritable manifeste du nazisme : Mein Kampf. Il y pose les bases de son idéologie dévastatrice. À sa sortie de prison, il reconstruit progressivement son parti et crée la SS, une troupe d’élite nazie. Dès 1929, le contexte de crise dans lequel se trouve l’Allemagne, et les faiblesses de ses opposants permettent à Hitler de gagner du terrain et, le 30 janvier 1933, il est nommé chancelier de la République de Weimar et accède ainsi au pouvoir.

Dès lors, Hitler abolit la démocratie et installe un parti totalitaire nazi en Allemagne. Il ouvre des camps de concentration et crée la Gestapo. Il souhaite « purifier » la race allemande : il s’en prend aux Juifs, les destituant de leurs emplois, aux handicapés, qu’il souhaite stériliser, et aux homosexuels, qui subissent les pires tortures. Un culte se crée autour de sa personne, comme un Führer (« guide ») qui aurait sauvé l’Allemagne. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la peste brune s’étend sur une grande partie de l’Europe et Hitler lance un génocide du peuple juif, la Shoah, mais s’en prend aussi au Tsiganes, aux homosexuels et aux opposants à son régime. En 1945, les armées alliée et soviétique commencent à gagner du terrain et, Hitler, sentant la fin de son règne approcher, se suicide le 30 avril dans son bunker de Berlin.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806278760

ISBN numérique : 9782806278753

Ces analyses du livre "Mein Kampf" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "Mein Kampf" ont également téléchargé