Analyse du livre :  Le Jeu de l'amour et du hasard

Analyse du livre

Le Jeu de l'amour et du hasard

Auteur : Pierre de Marivaux

Analyse de : Claire Cornillon

4.5/5 (10 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Le Jeu de l'amour et du hasard
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction à l’auteur et à sa pièce (2 pages)

    Marivaux, Dramaturge et romancier français
    Le Jeu de l'amour et du hasard, L’aveu de l’amour

  • Résumé complet et fidèle de la pièce de Marivaux (4 pages)

    L’histoire du Jeu de l’amour et du hasard synthétisée acte par acte

  • Étude des personnages (4 pages)

    Une exploration approfondie de Silvia, de Dorante, de Lisette, d’Arlequin, de Monsieur Orgon et de Mario

  • Clés de lecture (9 pages)

    Un savant mélange entre théâtre italien et français ; Jeux de masques ; Une comédie du langage ; Maitres et valets

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Pour approfondir votre étude de l’œuvre, consultez ces quelques questions ouvertes

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Le Jeu de l'amour et du hasard"

Pour les lecteurs curieux d’en savoir davantage sur Le Jeu de l’amour et du hasard, une comédie dont les jeux de travestissement chers à Pierre de Marivaux font rire le public depuis bientôt trois siècles, la fiche de lecture qui lui est consacrée est une ressource essentielle ! Rédigée par Claire Cornillon, docteure en littérature comparée, le document a pour objectif de lever un coin du voile sur cette œuvre de maturité aussi divertissante qu’intriguante.

Le résumé complet des trois actes qui composent la pièce permet dans un premier temps de dégager les éléments narratifs importants, tandis que l’étude des personnages ouvrent une fenêtre sur leurs traits de caractère et les liens qui les unit. Notre spécialiste décrit ainsi les deux couples de la comédie, à savoir les maitres Silvia et Dorante d’une part, et les valets Lisette et Arlequin d’autre part, ainsi que Monsieur Orgon et Mario, tous deux observateurs de la scène de déguisement qui se joue sous leurs yeux. L’analyse du livre aborde ensuite, grâce à des clés de lecture particulièrement pertinentes, les jeux de masques, la fonction du langage et les relations maitres-valets. Enfin, une liste de questions ouvertes invite les lecteurs à réfléchir davantage sur la pièce et sur l’œuvre de Marivaux en règle générale.

A propos du livre "Le Jeu de l'amour et du hasard"

Pierre de Marivaux est un homme de lettres français dont l'oeuvre est très riche. Il est surtout reconnu pour ses pièces de théâtre dont on retiendra notamment La Fausse Suivante (1724), L'Île des esclaves (1725), Le Jeu de l'amour et du hasard (1730) ou encore Les Fausses Confidences (1737).

Dans Le Jeu de l'amour et du hasard, Marivaux emmène encore ses personnages dans des aventures complexes, causées par leur crainte de dévoiler leurs sentiments. Le père de Silvia Orgon, souhaite marier sa fille au fils de l'un de ses plus vieux amis, Dorante. Silvia, qui n'est pas convaincue par l'idée de cette union, accepte à condition de pouvoir sonder discrètement le coeur de son futur époux. Son père approuve sa décision et voilà que la jeune fille se déguise afin de prendre la place de sa servante, Lisette. Ce qu'elle ne sait pas encore, c'est que Dorante a eu la même idée qu'elle. S'en suit alors un véritable jeu de masques qui caractérise bien le style unique de l'écrivain.

Pièce de théâtre en trois actes écrits en prose, Le Jeu de l'amour et du hasard est joué pour la première fois en 1730 par les comédiens italiens. En inversant les rôles de ses protagonistes, Marivaux questionne encore une fois les normes sociales de son temps et la relation entre maitre et serviteur.

Le Jeu de l'amour est du hasard a fait l'objet de nombreuses adaptations, principalement à la télévision.

Pierre de Marivaux

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, né en 1688 et mort en 1763, est un écrivain français issu de la petite noblesse. Élevé en province, il étudie le droit à Paris et délaisse ses études quelque temps pour se consacrer à la littérature. Il terminera ses études des années plus tard mais ne pratiquera jamais le métier d’avocat auquel il était destiné. Si son œuvre littéraire est très variée, c’est pourtant le théâtre qui le passionne le plus et auquel il consacrera sa vie.

Sa première œuvre s’intitule Le Père prudent et équitable, ou Crispin l’heureux fourbe et est représentée pour la première fois en 1706. Mais c’est avec des comédies telles qu’Arlequin poli par l’amour (1720), Le Jeu de l’amour et du hasard (1730) ou Les Fausses confidences (1737) qu’il connait le succès. Moraliste, son œuvre se veut une recherche d’un monde vrai, sans faux-semblants, et une étude du sentiment amoureux.

Pour qualifier la subtilité du langage galant de ses personnages séducteurs, on parle de « marivaudage ». Il est aussi l’auteur de deux romans, La Vie de Marianne (1726-1741) et Le Paysan parvenu (1735). Élu à l’Académie française en 1742, Marivaux est un homme d’esprit qui fréquente les salons littéraires.

Il est – avec Molière, Corneille, Musset et Racine – un des auteurs les plus joués à la Comédie-Française.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806290724

ISBN numérique : 9782806290717

Ces analyses du livre "Le Jeu de l'amour et du hasard" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Le Jeu de l'amour et du hasard" ont également acheté