La Double Inconstance : Résumé du livre

4

6 avis

Pierre de Marivaux La Double Inconstance Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Marie-Hélène Maudoux (rédacteur).

Description du résumé sur La Double Inconstance

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre La Double Inconstance écrit par Pierre de Marivaux. A télécharger rapidement !

La Double Inconstance fut jouée au Théâtre-Italien en 1723. Cette même année, les Italiens devenaient les « Comédiens ordinaires du Roi ». Marivaux a beaucoup appris des comédiens italiens et c’est à la troupe de Lelio (Luigi Riccoboni) qu’il doit ses plus grands succès.

 Cette comédie est souvent perçue comme une version désabusée de la pièce Arlequin poli par l’amour. En effet, la leçon apparemment scandaleuse de La Double Inconstance prône la liberté individuelle (et donc l’inconstance) au détriment de l’amour (indéfectible dans Arlequin poli par l’amour). Jugés hâtivement amoraux par le passé, les propos des personnages de Marivaux sont aujourd’hui perçus comme étonnamment modernes.

Pour en savoir plus sur le livre La Double Inconstance, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "La Double Inconstance"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Double Inconstance de Marivaux, dont voici un extrait :«Scène 1 Silvia, fille du peuple, est retenue depuis deux jours chez le Prince, qui l’a enlevée dans l’espoir d’en faire sa femme. Outrée, bien que traitée décemment, elle confie au serviteur Trivelin qu’elle souhaiterait revoir son compagnon, Arlequin.Scène 2Flaminia, la fille d’un serviteur, énonce son plan d’action au Prince, dont elle est la confidente, et au serviteur de ce dernier, Trivelin : « ne songeons qu’à détruire l’amour de Silvia pour Arlequin » (p.33), dit-elle. Le spectateur apprend que Silvia connait déjà le Prince, mais sous une autre identité (officier du palais).Scène 3Flaminia convoque sa soeur, Lisette, pour lui apprendre à séduire Arlequin, un villageois insensible aux « bonnes manières » de la Cour.Scène 4Trivelin tente de convaincre Arlequin de céder Silvia au Prince, mais Arlequin demeure insensible aux richesses qu’on lui promet en échange (valets, maison de campagne, carrosse et meubles). Toutefois, il s’avoue gourmand lorsque Trivelin lui propose de la bonne chère et du vin en abondance. »Découvrez la suite dans le document.