Les Femmes savantes

Analyse du livre

Les Femmes savantes

Auteur : Molière

Analyse de : Fanny Normand

5/5 (2 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Les Femmes savantes
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction à la pièce de théâtre (2 pages)

    Molière, Dramaturge, comédien et chef de troupe français
    Les Femmes savantes, La préciosité mise en question…

  • Résumé des 5 actes des Femmes savantes (6 pages)

    L’intrigue des Femmes savantes résumée par acte, scène après scène

  • Étude détaillée des personnages (5 pages)

    Description de la galerie des actants : Philaminte, Armande, Bélise, Henriette, Clitandre, Les savants, Chrysale, Ariste et Martine

  • Clés de lecture et thèmes majeurs (12 pages)

    À l'origine de la pièce ; La comédie ; Le rôle des femmes dans la famille et dans la société ; La préciosité ; La postérité des Femmes savantes

  • Des pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions ouvertes sur Les Femmes savantes de Molière

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Les Femmes savantes"

En analysant cette comédie de Molière où la préciosité est mise en question par le biais du rire, Fanny Normand, maitre en littérature comparée, met toute son expertise au service des élèves, parents et professeurs qui souhaitent comprendre en profondeur Les Femmes savantes. Les thèmes évocateurs – les femmes, le savoir, l’ostentation, le pédantisme et la satire – sont ainsi abordés avec minutie dans une fiche de lecture complète et claire.

L’introduction générale, suivie d’un résumé intégral de la pièce, scène par scène, occupe la première partie de l’analyse littéraire. Dans un second temps ensuite, les personnages principaux sont étudiés : les trois précieuses Philaminte, Armande et Bélise, mais aussi Henriette, Clitandre, M. Trisssotin, Chrysale, Ariste et Martine. À travers les clés de lecture, notre spécialiste développe la problématique du rôle des femmes dans la famille et la société au XVIIe siècle, puis les caractéristiques de la préciosité. Le genre de la pièce – qui est à la fois une comédie à thèse, de caractère, d’intrigue et de mœurs – est aussi commenté, ainsi que les procédés comiques employés. Pour pousser les lecteurs à approfondir leurs connaissances de la pièce, quelques pistes de réflexion sont formulées en fin de livret didactique.

A propos du livre "Les Femmes savantes"

Les Femmes savantes est une comédie de moeurs écrite en alexandrins par Molière (de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin) et jouée pour la première fois au théâtre du Palais-Royal à Paris en mars 1672. Elle est l'une des dernières pièces écrites par Molière.

Les Femmes savantes est divisée en cinq actes et raconte l'histoire d'Henriette, la fille de la famille du bourgeois Chrysale amoureuse d'un certain Clitandre. La jeune fille souhaite épouser l'homme qu'elle aime, mais sa mère, Philaminte, le lui refuse : elle préfère que sa fille épouse un homme plus intellectuel et plus cultivé, comme le savant Trissotin, qu'elle apprécie beaucoup. Mais ce dernier n'est en réalité intéressé que par la richesse de la famille.

Si Les Femmes savantes se concentre sur l'éducation des femmes, Molière propose également de dresser le portrait de famille bourgeoise de la fin du XVIIe siècle ainsi que la satire des femmes de la bourgeoisie, dites trop prétentieuses, et des écrivains vaniteux, thèmes que l'on retrouve notamment dans deux autres de ses pièces, Les Précieuses ridicules (1659) et Le Misanthrope (1666).

Enfin, si la pièce Les Femmes savantes a trop longtemps été comprise comme une moquerie des femmes, elle s'est ensuite révélée être plus exactement une moquerie des individus qui n'hésitent pas à se servir de la culture dans le seul but de flatter leur ego.

Molière

La carrière de Molière (1622-1673), né Jean-Baptiste Poquelin, est marquée par de hautes protections, dont celle de Louis XIV, de grands succès publics et d’âpres controverses – querelle des Précieuses ridicules, de L’École des femmes, du Tartuffe, de Dom Juan –, comme il a peint « d’après nature » les hommes dans toute leur complexité. Auteur, directeur de troupe et comédien, connaissant toutes les ressources qu’offre la comédie pour « corriger les mœurs par le rire », s’inspirant librement de Plaute et de Térence, de la farce, de la comédie espagnole et de la commedia dell’arte, il a tendu un miroir à ses contemporains pour qu’ils reconnaissent leurs travers dans des personnages – l’Avare, le Misanthrope, le Malade imaginaire – devenus des « types » immortels.

Il dresse en effet une véritable étude de la société dans laquelle évoluent bourgeois prétentieux, faux savants pédants, religieux hypocrites, aristocrates dégénérés, serviteurs malicieux et paysans ignorants. Il pousse la critique en profondeur et s’amuse des gestes, des situations et des mots pour garantir un effet comique et « faire rire les honnêtes gens ». « C’est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens » (L’École des femmes)

Les thématiques que Molière aborde dans ses œuvres semblent universelles tant les différentes époques se les approprient et les considèrent comme modernes. Il est l’un des auteurs français les plus étudiés, aussi l’expression « langue de Molière » pour désigner le français est communément acceptée et employée du plus grand nombre.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806212023

ISBN numérique : 9782806220325

Ces analyses du livre "Les Femmes savantes" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Les Femmes savantes" ont également acheté