La Gloire de mon père : Analyse du livre

4.5

6 avis

Marcel Pagnol La Gloire de mon père Analyse du livre Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par David Noiret (rédacteur).

Description de l'analyse (fiche de lecture) sur La Gloire de mon père

Document de référence pour les amateurs de littérature française du XXe siècle et de Marcel Pagnol, la fiche de lecture consacrée à La Gloire de mon père propose une analyse concise (13 pages), mais captivante de l’œuvre autobiographique. Constituée d’une introduction ciblée à l’auteur et à son livre, d’un résumé fidèle de l’histoire et d’une présentation générale des personnages importants, la synthèse de cours fournit par ailleurs plusieurs clés de lecture qui permettent aux lecteurs de replacer l’œuvre dans son contexte et d’en saisir les influences.

Structure de cette analyse de livre :

  1. L’auteur et son œuvre : une introduction
    (2 pages)
    Marcel Pagnol, Écrivain, dramaturge et cinéaste français
    La Gloire de mon père, Régionalisme et oralité
  2. Résumé complet de La Gloire de mon père
    (4 pages)
    Le récit autobiographique de Pagnol synthétisé fidèlement
  3. Étude des personnages principaux
    (5 pages)
    Une analyse de Marcel, de Joseph, d’Augustine et de Jules
  4. Clés de lecture
    (9 pages)
    L’oralité de l’écriture ; Un roman régionaliste ; Un récit pédagogique ; La tendre violence de l’enfance ; Pagnol, enfant de la IIIe République ; Un roman autobiographique au tournant de 1900
  5. Pistes de réflexion
    (2 pages)
    Affiner votre analyse de La Gloire de mon père grâce à ces quelques pistes

Que puis-je trouver dans cette analyse (fiche de lecture) sur "La Gloire de mon père"

Œuvre à la fois autobiographique et régionaliste, Marcel Pagnol livre avec La Gloire de mon père un roman en prose qui rompt avec l’écriture théâtrale caractéristoique de sa production littéraire. Le livre fait dans la fiche de cours rédigée par David Noiret l’objet d’une étude approfondie et passionnante.

L’analyse du roman s’ouvre par un compte-rendu intégral des souvenirs du jeune Marcel, qui se concentre sur l’année de ses 8 ans. Elle se poursuit par les portraits des principaux protagonistes et s’attarde plus longuement sur Marcel, d’une part sur l’adulte de 62 ans qui prend la plume pour raconter ses mémoires, d’autre part sur l’enfant curieux de tout qu’il était. David Noiret insiste ensuite sur le caractère régionaliste du roman, qui se déroule en Provence, ainsi que sur sa dimension pédagogique, le père enseignant de Marcel se servant de tout pour en faire une « leçon de choses ». L’oralité de l’écriture de Pagnol, caractérisée par de nombreux dialogues et un langage chantant, et le concept de « la tendre violence » de l’enfance font également l’objet d’un commentaire. En fin de livret, une série de questions ouvertes invitent le lecteur à prolonger sa réflexion sur l’œuvre.