Zadig ou la Destinée : Résumé du livre

5

4 avis

François Voltaire Zadig ou la Destinée Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par David Noiret (rédacteur).

Description du résumé sur Zadig ou la Destinée

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Zadig ou la Destinée écrit par François Voltaire. A télécharger rapidement !

Zadig ou la Destinée est publié en 1747. Il s’agit d’un conte philosophique où l’on peut percevoir quelques traits caractéristiques du style de Voltaire : la légèreté, la brièveté, ainsi qu’un gout pour la satire et l’humour, la philosophie et la morale. C’est un court ouvrage amusant et riche à la fois par la multiplication des péripéties et des traits d’esprit. L’intrigue a pour cadre un Orient de pacotille, fantasmé depuis la traduction des Mille et Une Nuits par Antoine Galland en 1704, ces contes d’amour et d’aventures interminables contés par Shéhérazade au sultan pour empêcher celui-ci de la tuer.

Zadig est le nom du personnage principal. Voltaire déploie dans ce livre sa philosophie rationaliste mais aussi déiste.

Pour en savoir plus sur le livre Zadig ou la Destinée, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Zadig ou la Destinée"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Zadig de Voltaire dont voici un extrait :

« Chapitres I-II

Au royaume de Moabdar, situé à Babylone, Zadig et Sémire s’aiment. Soudain les sbires d’Orcan enlèvent Sémire. Une bagarre éclate et Zadig est blessé. Le médecin Hermès déclare son œil gauche perdu. Zadig guérit, mais le médecin convainc Sémire du contraire. Détestant les borgnes, elle se marie avec Orcan tandis que Zadig, triste, prend Azora pour épouse.

Les jours passant, Zadig doute de la fidélité d’Azora. Il la piège alors, aidé de son ami Cador, et la répudie finalement.

 Chapitre III

Zadig cherche son bonheur dans la nature et la sagesse. Il rencontre des serviteurs du roi et de la reine recherchant leur chien et leur cheval. Zadig leur donne de nombreux détails sur les deux animaux, mais affirme ne pas les avoir vus. On ne croit pas Zadig, qui est condamné au fouet. Il s’explique en disant qu’il avait deviné l’aspect des animaux grâce aux traces qu’ils avaient laissées. »

Découvrez la suite en achetant le document.