Les Diaboliques : Résumé du livre

4.5

6 avis

Jules-Amédée Barbey d'Aurevilly Les Diaboliques Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par David Noiret (rédacteur).

Description du résumé sur Les Diaboliques

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Les Diaboliques écrit par Jules-Amédée Barbey d'Aurevilly. A télécharger rapidement !

Les Diaboliques est un recueil de six nouvelles, édité en 1874 ; ces nouvelles furent publiées antérieurement. Dans sa Préface, l’auteur témoigne de la véracité des faits « diaboliques » rapportés. Le titre du recueil s’adresse directement aux femmes dépeintes dans les six nouvelles. L’œuvre est donc profondément antiféministe, mais également immorale. Cet immoralisme est la cause du procès qui fut intenté au livre. L’auteur s’est défendu en arguant notamment l’immoralité de la société.

Les nouvelles sont narrées à la première personne du singulier (en « je »). D’autres narrateurs (N2, N3,…) prennent le relais à l’intérieur du récit-cadre exposé par le N1. L’intrigue est donc le fruit d’une discussion. Les indications de temps, lieux et personnages ont été volontairement falsifiées.

Pour en savoir plus sur le livre Les Diaboliques, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Les Diaboliques"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de l'œuvre Les Diaboliques de Barbey d'Aurevilly, dont voici un extrait :« Il y a terriblement d’années », dans une diligence qui l’emmène chasser le gibier dans les « marais de l’Ouest », le narrateur (N1) est en compagnie du vicomte de Brassard, dandy bien connu du Tout-Paris. À la nuit tombée, un accident immobilise la diligence alors qu’ils se trouvent devant la façade d’un hôtel. Une fenêtre éclairée munie d’un rideau évoque au vicomte des souvenirs… Le narrateur l’invite à raconter son histoire.Alors qu’il était en garnison, le jeune de Brassard logeait dans cet hôtel. Il rencontra un jour la fille des propriétaires, Albertine. Une étrange relation naquit entre eux, un mélange d’attirance et de froideur de la part de la jeune fille. Un soir, elle se présenta dans sa chambre et s’offrit à lui. L’idylle dura six mois. Une nuit, elle mourut dans ses bras après une dernière étreinte. Le jeune homme paniqua et fuit. C’est finalement son colonel qui étouffa l’affaire alors qu’il se lançait dans de grandes campagnes militaires. »Découvrez la suite dans le document.