On purge bébé : Résumé du livre

4

7 avis

Georges Feydeau On purge bébé Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Dominique Coutant (rédacteur).

Description du résumé sur On purge bébé

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre On purge bébé écrit par Georges Feydeau. A télécharger rapidement !

On purge Bébé, pièce en un acte créée en 1910 au théâtre des Nouveautés à Paris, est encore très souvent représentée au théâtre et est considérée comme une des plus brillantes « farces conjugales » de l'auteur. Ce vaudeville au rythme trépidant qui se déroule en 11 scènes comporte des didascalies nombreuses et fournies. Il y est question d'une famille de bourgeois, les Follavoine. Monsieur, porcelainier, projette de fournir toute l'armée française en vases de nuit. Madame n'est préoccupée que de faire prendre une purge à leur fils Toto, qui est constipé. Le refus de l'enfant réduira à néant les ambitions du père et  transformera en catastrophe le déjeuner d'affaires prévu. Par le biais de cet incident familial, Feydeau met au jour la médiocrité de la société de la petite bourgeoisie de l'époque, à travers la bassesse et la vulgarité du couple Follavoine.

Pour en savoir plus sur le livre On purge bébé, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "On purge bébé"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de On purge bébé de Georges Feydeau, dont voici un extrait :« DécorLe cabinet de travail de Follavoine, au bureau encombré de dossiers. Deux fauteuils, une corbeille à papiers, un canapé, une chaise, un guéridon. Une porte donne sur la chambre de Follavoine, une autre chez madame Follavoine. Au fond, un vestibule et une bibliothèque qui dissimule deux vases de nuit.   Scène premièreFollavoine, puis RoseFollavoine, furieux de ne pas trouver dans son dictionnaire, qu'il compulse à la lettre Z, les iles Hébrides, demande à Rose, la bonne, si elle sait où elles se trouvent. Elle répond qu'elle ne les a pas rangées, puis, quand Follavoine l'informe qu'il s'agit d'iles, qu'elle ne les a pas vues, étant depuis peu à Paris. »Découvrez la suite dans le document.