Lorenzaccio

Lorenzaccio : Résumé du livre

4/5 (3 avis)
Description du résumé sur Lorenzaccio (Alfred de Musset)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Lorenzaccio d’Alfred de Musset dont voici un extrait :

« Acte I

L’acte I introduit dans un premier temps l’ensemble des personnages. Le Duc, Giomo et Lorenzo apparaissent dans la scène 1, ce dernier étant présenté comme un souteneur. Les « grands de Florence » sont présentés à l’occasion de la sortie d’un bal et l’on voit Julien Salviati se montrer cavalier avec Louise Strozzi.

C’est la troisième scène qui permet de rencontrer le Marquis Cibo, sa femme et le cardinal Cibo, frère du Marquis. On y découvre aussi que le cardinal a intercepté un billet amoureux du Duc destiné à la Marquise.

Dans la scène 4, on découvre l’impopularité de Lorenzo. Le Duc le décrit pourtant comme un faible inoffensif qui s’évanouit à la vue d’une épée.

La scène 5 se déroule à la foire de Montolivet et, à la sortie de l’église, Julien Salviati tient au prieur Strozzi des propos déplacés sur sa sœur Louise.

La dernière scène de l’acte introduit la mère et la tante de Lorenzo et se conclut sur les mots de bannis qui placent leurs espoirs en Philippe Strozzi. »

Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Lorenzaccio"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Lorenzaccio d’Alfred de Musset dont voici un extrait :

« Acte I

L’acte I introduit dans un premier temps l’ensemble des personnages. Le Duc, Giomo et Lorenzo apparaissent dans la scène 1, ce dernier étant présenté comme un souteneur. Les « grands de Florence » sont présentés à l’occasion de la sortie d’un bal et l’on voit Julien Salviati se montrer cavalier avec Louise Strozzi.

C’est la troisième scène qui permet de rencontrer le Marquis Cibo, sa femme et le cardinal Cibo, frère du Marquis. On y découvre aussi que le cardinal a intercepté un billet amoureux du Duc destiné à la Marquise.

Dans la scène 4, on découvre l’impopularité de Lorenzo. Le Duc le décrit pourtant comme un faible inoffensif qui s’évanouit à la vue d’une épée.

La scène 5 se déroule à la foire de Montolivet et, à la sortie de l’église, Julien Salviati tient au prieur Strozzi des propos déplacés sur sa sœur Louise.

La dernière scène de l’acte introduit la mère et la tante de Lorenzo et se conclut sur les mots de bannis qui placent leurs espoirs en Philippe Strozzi. »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Lorenzaccio"

Lorenzaccio est publié par Musset en 1834 et est le résultat direct de sa relation avec George Sand, puisqu’il s’inspire de l’œuvre de cette dernière : Une conspiration en 1537. Pour écrire cette pièce, Musset s’inspire aussi de la Storia fiorentina de Varchi, annales florentines de la Renaissance dans la tradition antique. Il ne respecte pas pour autant  entièrement les faits historiques, changeant notamment une fin qui ne permettait pas de donner au héros toute sa dimension romantique.

Drame romantique par excellence, la complexité de l’intrigue et la multiplicité des lieux font qu’il ne sera pas mis en scène avant 1896 et dans une version réduite à trois actes. Les cinq actes n’ont, quant à eux, jamais été joués intégralement.

Alfred de Musset

Né le 11 décembre 1810 à Paris, Alfred de Musset est d'abord un élève brillant passionné par le droit et la médecine mais abandonne vite ses études tôt pour se livrer à l’écriture. Il écrit sa première oeuvre littéraire intitulée Contes d'Espagne et d'Italie alors qu'il n'a que 19 ans (1829).

À partir de 1832, il publie son théâtre destiné à être lu plutôt que joué : sa modernité est mal perçue et il vit mal l’absence de reconnaissance. En 1834, il publie Lorenzaccio, bientôt considéré comme un chef-d’œuvre du drame romantique, qui ne sera presque jamais représenté intégralement. L'oeuvre est directement issue de sa relation tumultueuse avec George Sand, qui lui inspire également la pièce On ne badine pas avec l'amour, publiée la même année dans La Revue des Deux Mondes. Ces tumultes ajoutent au tourment qu’il exprime dans La Confession d’un enfant du siècle en 1836.

Plus de dix ans plus tard, son œuvre commence à connaitre un certain succès, jusqu’à un triomphe à La Comédie française. Il reçoit la Légion d'honneur en 1845, en même temps que Balzac, et entre à l’Académie française en 1852, année de publication de ses œuvres complètes. Il meurt en 1857 de la tuberculose et son œuvre connaitra un important succès à la fin du XIXe siècle.

Alfred de Musset est considéré actuellement comme l'un des plus grands écrivains du romantisme littéraire français. Sa relation avec l'écrivaine George Sand a d'ailleurs fait l'objet d'un premier film intitulé Les Enfants du siècle, réalisé par Diane Kurys en 1999 puis d'un deuxième film, plus récent, intitulé Confession d'un enfant du siècle, réalisé par Sylvie Verheyde en 2012.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806218681-RES

Ces analyses du livre "Lorenzaccio" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Lorenzaccio" ont également acheté