Le Manteau : Résumé du livre

4.5

5 avis

Nikolaï Gogol Le Manteau Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Lise Ageorges (rédacteur).

Description du résumé sur Le Manteau

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Le Manteau écrit par Nikolaï Gogol. A télécharger rapidement !

Le Manteau a été publié pour la première fois dans les Œuvres complètes de Gogol, en 1843, parmi les nouvelles du recueil intitulé Les Nouvelles de Saint Pétersbourg. Le protagoniste de cette nouvelle est Akaki Akakievitch Bachmatchkine, un petit fonctionnaire très ordinaire, dont la tâche principale consiste à copier des documents officiels. Passionné par son travail, il ne prête aucune attention aux moqueries et vexations de ses camarades. Une catastrophe chamboule un jour sa vie : son manteau est usé jusqu'à la corde. Cet évènement transforme l'existence d'Akaki ; il a désormais un but et un rêve dans sa vie : acquérir un nouveau manteau. À travers cette œuvre, Gogol critique durement la société de son époque, étouffée par la hiérarchie et obsédée par les biens matériels.

Pour en savoir plus sur le livre Le Manteau, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Le Manteau"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de l'œuvre Le Manteau de Gogol, dont voici un extrait :« La Situation initialeÀ Saint-Pétersbourg, dans un ministère dont le narrateur tait le nom, travaille Akaki Akakiévitch, conseiller titulaire, depuis presque la nuit des temps. Il passe ses journées à copier des textes officiels, et subit sans broncher les moqueries incessantes de ses collègues et le mépris de ses supérieurs. Bien loin de s’ennuyer, Akaki Akakiévitch prend beaucoup de plaisir à copier et, le soir, au lieu de se reposer ou de sortir, il copie encore des textes apportés du bureau. La vie d’Akaki Akakiévitch est donc entièrement consacrée à cette tâche répétitive et le monde alentour lui est complètement indifférent.Chez le tailleurLe froid arrivant, Akaki Akakiévitch se rend compte que son manteau ne le protège plus et qu’il doit le faire rapiécer. Très usé, le manteau est sujet de moqueries au ministère ; ses collègues le qualifient de « capote ». Akaki Akakiévitch décide de le faire réparer chez Pétrovitch, ancien serf converti en tailleur. Il espère le trouver ivre car, dans cet état, il est beaucoup moins exigeant sur les tarifs. »Découvrez la suite dans le document.