La Duchesse de Langeais : Résumé du livre

5

10 avis

Honoré de Balzac La Duchesse de Langeais Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Marine Riguet (rédacteur).

Description du résumé sur La Duchesse de Langeais

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre La Duchesse de Langeais écrit par Honoré de Balzac. A télécharger rapidement !

La Duchesse de Langeais, édité pour la première fois en 1834 sous le titre Ne touchez pas à la hache, est réédité dans sa version définitive en 1843, au sein de L’Histoire des Treize de La Comédie humaine. Le roman est directement inspiré d’une déception amoureuse de Balzac : après une correspondance régulière et fidèle en 1831, la duchesse de Castries reçoit le romancier dans son hôtel particulier et lui donne des marques appuyées de tendresse. Flatté, Balzac développe des espérances, mais il est rejeté froidement lorsqu’il avoue à Mme de Castries sa passion. Il entreprend alors de peindre cette dernière sous les traits de la duchesse de Langeais.

Pour en savoir plus sur le livre La Duchesse de Langeais, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "La Duchesse de Langeais"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Duchesse de Langeais de Balzac, dont voici un extrait :« Le récit débute en 1823 sur une ile espagnole où le général de Montriveau mène une expédition française afin de rétablir l’autorité royale de Ferdinand VII. Mais le général est surtout venu pour une affaire personnelle : depuis cinq ans à la recherche d’une femme qui est devenue religieuse, il a fait fouiller tous les couvents, en vain, excepté le couvent de Carmélites Déchaussées qui se trouve sur l’ile. Alors qu’il assiste à la messe avec ses soldats, à la beauté de la musique, il reconnait la soeur qui joue de l’orgue. Malgré le strict règlement du couvent, il réussit à obtenir un entretien avec la religieuse, qui se nomme soeur Thérèse. Au cours de leur entrevue en présence d’une mère supérieure, on découvre que la soeur – une ancienne duchesse – et le général se sont aimés puis se sont séparés tragiquement. Montriveau demande alors à la religieuse de quitter le couvent pour être à lui, mais soeur Thérèse refuse de trahir ses voeux et interrompt leur entretien, au comble de l’émotion. »Découvrez la suite dans le document.