Candide : Commentaire sur Le chapitre 19

10 avis
Description du commentaire sur Candide (François Voltaire)

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du chapitre 19 de Candide ou l'Optimisme de Voltaire, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de ce conte philosophique.

Le chapitre 19 est situé juste après celui consacré à la visite de l’Eldorado, lieu utopique qui constitue une pause dans le récit, mais également une étape capitale dans l’évolution de Candide, et qui fait basculer son point de vue sur le monde. Avant d’arriver à Eldorado, Candideétait un jeune homme passif et docile, victime de ses préjugés et de l’éducation de Pangloss. C’est  au moment où il quitte ce paradis que commence la seconde phase de son éducation. Accompagné de son valet Cacambo, Candide souhaite toujours retrouver Cunégonde et acheter un royaume grâce aux trésors amassés à Eldorado, mais, peu à peu, en faisant route vers Surinam, les deux compagnons sont ramenés à la réalité et aux horreurs qui l’accompagnent. Cette fois, Candide se révolte, ce qui marque le début d’une conquête de soi-même qui le conduira à l’indépendance.

Après quelques éclairages sur le contexte historique dans lequel s’inscrit Candide, sur le conte philosophique et sur la situation de l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse au retour du jeune Candide à la réalité : dans ce passage, il est confronté à tout ce que le monde compte d’horreurs et de malheurs, ce qui provoque sa révolte, notamment contre les enseignements de Pangloss.

Voir plus
Structure de ce commentaire du livre
  • Texte étudié (2 pages)

    Le passage du chapitre 19 de Candide reproduit

  • Mise en contexte (1 pages)

    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait : le contexte historique, le conte philosophique et la situation de l'extrait étudié

  • Commentaire (2 pages)

    Le texte étudié à la lumière des thèmes du retour à la réalité et de la révolte de Candide

Que puis-je trouver dans ce commentaire sur "Candide"

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du chapitre 19 de Candide ou l'Optimisme de Voltaire, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de ce conte philosophique.

Le chapitre 19 est situé juste après celui consacré à la visite de l’Eldorado, lieu utopique qui constitue une pause dans le récit, mais également une étape capitale dans l’évolution de Candide, et qui fait basculer son point de vue sur le monde. Avant d’arriver à Eldorado, Candideétait un jeune homme passif et docile, victime de ses préjugés et de l’éducation de Pangloss. C’est  au moment où il quitte ce paradis que commence la seconde phase de son éducation. Accompagné de son valet Cacambo, Candide souhaite toujours retrouver Cunégonde et acheter un royaume grâce aux trésors amassés à Eldorado, mais, peu à peu, en faisant route vers Surinam, les deux compagnons sont ramenés à la réalité et aux horreurs qui l’accompagnent. Cette fois, Candide se révolte, ce qui marque le début d’une conquête de soi-même qui le conduira à l’indépendance.

Après quelques éclairages sur le contexte historique dans lequel s’inscrit Candide, sur le conte philosophique et sur la situation de l’extrait dans l’œuvre, le commentaire composé s’intéresse au retour du jeune Candide à la réalité : dans ce passage, il est confronté à tout ce que le monde compte d’horreurs et de malheurs, ce qui provoque sa révolte, notamment contre les enseignements de Pangloss.

A propos du livre "Candide"

Candide est le résultat d’une dispute entre Voltaire et Rousseau. Leurs relations s’enveniment dès 1755, essentiellement à cause de leurs différences de vues sur les questions philosophiques. Les choses iront jusqu’à la dénonciation de Voltaire par Rousseau : ce dernier dénonce l’auteur de Candide comme étant à l’origine d’un pamphlet irréligieux. Les choses ne feront qu’empirer.

Publié en 1759, Candide est la réponse à la Lettre sur la Providence de Rousseau, porteuse de la doctrine optimiste dans la lignée de Leibnitz. C’est la principale portée philosophique de Candide : les discours métaphysiques n’apportent pas de réponse aux multiples formes du mal. Candide est aussi une forme aboutie du conte philosophique qui consiste en le développement d’une idée centrale sans de longues et ennuyeuses démonstrations.

François Voltaire

Né à Paris en 1694 et mort en 1778 dans la même ville, Voltaire, écrivain et philosophe emblématique du XVIIIe siècle et de la philosophie des Lumières, est éduqué chez les jésuites. Cela ne l’empêche pas de s’adonner au libertinage et au bel esprit. Voltaire souhaite devenir un homme de lettres dès l'âge de 17 ans. Ses écrits satiriques contre le Régent le feront exiler en province puis enfermer à la Bastille pendant onze mois. Il y séjournera à nouveau en 1726 avant d’aller s’établir en Angleterre dont il sera aussi exilé. Finalement rappelé à Versailles, il goute ensuite à la vie rustique et meurt à Paris.

Voltaire aime la controverse. De grands traits se dégagent de son œuvre : il prône l’existence de Dieu, mais critique les religions révélées, seule la morale étant importante ; il abhorre le fanatisme ; il estime la démocratie, mais ne la croit applicable qu’aux petits États ; il ne croit pas à la bonté primitive de l’homme, s’opposant ainsi à Rousseau. Son oeuvre littéraire est variée, allant de la pièce de théâtre aux contes philosophiques, en passant par des textes plus historiques et polémiques. On retiendra notamment ses Lettres philosophiques (1734) et son Dictionnaire philosophique (1764), parmi tant d'autres.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806235886

ISBN numérique : 9782806232649

Ces analyses du livre "Candide" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté ce commentaire du livre "Candide" ont également acheté