Gargantua : Chapitre 27 - Commentaire du livre

5

7 avis

François Rabelais Gargantua Commentaire Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Marine Everard (rédacteur).

Description du commentaire sur Gargantua

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie du chapitre 27 de Gargantua de Rabelais. Vous y trouverez le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Bref, des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette œuvre hilarante !

Le passage étudié constitue le célèbre épisode de la défense de la vigne du clos de Seuillé (Seuilly) contre les envahisseurs par Frère Jean. Il intervient au début de la guerre que le roi Picrochole lance contre Grandgousier, le père de Gargantua. Picrochole lève une armée pour envahir le royaume de Grandgousier. Chemin faisant, celle-ci parvient au village de Seuilly, près de Chinon, et le pille. Une partie de l'armée choisit de rester et de vendanger la vigne du clos. Outré par le risque de perdre toute la récolte de vin, Frère Jean, un moine énergique et courageux, s'illustre dans un combat impitoyable, à la fois épique et comique, et parvient seul à repousser les assaillants.

Après un rappel de l’œuvre rabelaisienne et du contexte religieux dans lequel elle s’inscrit, le commentaire composé s’intéresse, entre autres, à la figure de Frère Jean, qui apparait comme un anti-moine, au combat héroïque qu’il livre et à la dimension parodique du passage, puis à la mise en scène, à travers l’extrait analysé, d’un débat théologique sur le libre-arbitre, le salut et la liberté.

  1. TEXTE ÉTUDIÉ
    • L’attaque du clos de Seuillé (chapitre 27)
  2. ÉCLAIRAGES
    • Les Livres de Rabelais
    • Le contexte religieux
      1. L’affrontement entre réformés et catholiques
      2. Rabelais, évangélique
    • Situation de l’extrait étudié
  3. COMMENTAIRE
    • Frère Jean, la figure d’un anti-moine ?
    • Un combat héroï-comique
    • La mise en scène d’un débat théologique