Les Liaisons dangereuses : La lettre LXXXI de la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont - Commentaire du livre

5

4 avis

Choderlos de Laclos Les Liaisons dangereuses Commentaire Visualiser un extrait
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Monia Ouni (rédacteur).

Description du commentaire sur Les Liaisons dangereuses

Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de la lettre LXXXI de la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Vous y trouverez le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties. Bref, des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de ce célèbre roman épistolaire.

Le passage étudié est le début d’une missive de la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont, l’une des plus longues et des plus importantes du roman. À ce stade de l’œuvre, Valmont a surpris le projet d’un dénommé Prévan visant à ruiner la réputation de Mme de Merteuil. Loin de s’inquiéter à ce sujet, cette dernière décide d’entrer dans le jeu de cet adversaire inconnu afin de retourner son plan contre lui. Valmont, inquiet, tente à maintes reprises de l’en dissuader. Le lecteur découvre alors la réponse de la Marquise, excédée par la sollicitude du Vicomte.

Après un court résumé de l’œuvre et une mise en contexte, le commentaire composé s’intéresse à la philosophie de la marquise, à la démonstration qu’elle fait au vicomte de sa supériorité et au fait que la lettre étudiée soit précisément l’objet de sa future perte.

Structure de ce commentaire de livre :

  1. Texte étudié
    (2 pages)
    Le passage de la lettre LXXXI de la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont des Liaisons dangereuses reproduit
  2. Mise en contexte
    (1 page)
    Quelques éclairages pour mieux aborder l’analyse de l’extrait
  3. Commentaire
    (2 pages)
    Le texte étudié à la lumière de la figure de la Marquise, de sa philosophie, de la démonstration de sa supériorité et de l’objet de sa perte