Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)

Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946) : Résumé du livre

5/5 (7 avis)
Description du résumé sur Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946) (Charles de Gaulle)

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé du tome III des Mémoires de guerre, Le Salut (1944-1946) de Charles de Gaulle dont voici un extrait :

« En septembre 1944, la France, encore en état de guerre, est progressivement libérée de la présence allemande. Le général de Gaulle parcourt le territoire français (Orléans, Toulouse, Bordeaux, Nancy, Dijon, Paris, les Alpes, etc.) afin d’y assurer l’ordre public et d’y rétablir l’autorité d’un gouvernement national.

 Le pays est gagné par la pénurie et sort très affaibli de la guerre : il se trouve à une période charnière, où il lui faut recouvrir les fondements de son ancienne force. De Gaulle insiste sur l’ancien prestige de la nation, qui doit retrouver son statut de grande puissance : « Cette nation, que depuis tant de siècles on voyait à la première place, qui hier s’était effondrée dans un désastre invraisemblable, […] à quel rang la reverrait-on ? » (p. 57) En tant que chef du Gouvernement provisoire, le général cherche à replacer la France au nombre des vainqueurs. Au cours d’un entretien agité avec les chefs des grandes puissances, dont Churchill et Staline, il réaffirme le rôle primordial de la France dans les relations internationales et dans la reconstruction de l’Europe d’après-guerre. La conférence de Yalta, en février 1945, marque une première avancée pour la nation française : « Au-dehors aucune opposition, au-dedans aucune discordance, ne pourraient dorénavant, empêcher que la France reprît son rang. » (p. 112)  »

Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé du tome III des Mémoires de guerre, Le Salut (1944-1946) de Charles de Gaulle dont voici un extrait :

« En septembre 1944, la France, encore en état de guerre, est progressivement libérée de la présence allemande. Le général de Gaulle parcourt le territoire français (Orléans, Toulouse, Bordeaux, Nancy, Dijon, Paris, les Alpes, etc.) afin d’y assurer l’ordre public et d’y rétablir l’autorité d’un gouvernement national.

 Le pays est gagné par la pénurie et sort très affaibli de la guerre : il se trouve à une période charnière, où il lui faut recouvrir les fondements de son ancienne force. De Gaulle insiste sur l’ancien prestige de la nation, qui doit retrouver son statut de grande puissance : « Cette nation, que depuis tant de siècles on voyait à la première place, qui hier s’était effondrée dans un désastre invraisemblable, […] à quel rang la reverrait-on ? » (p. 57) En tant que chef du Gouvernement provisoire, le général cherche à replacer la France au nombre des vainqueurs. Au cours d’un entretien agité avec les chefs des grandes puissances, dont Churchill et Staline, il réaffirme le rôle primordial de la France dans les relations internationales et dans la reconstruction de l’Europe d’après-guerre. La conférence de Yalta, en février 1945, marque une première avancée pour la nation française : « Au-dehors aucune opposition, au-dedans aucune discordance, ne pourraient dorénavant, empêcher que la France reprît son rang. » (p. 112)  »

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)"

De Gaulle s’inscrit dans la tradition des mémoires historiques avec son œuvre majeure, Mémoires de guerre, qui raconte la Seconde Guerre Mondiale en trois étapes : L'Appel, 1940-1942 (1954), L'Unité, 1942-1944 (1956) et Le Salut, 1944-1946 (1959).

Ce dernier tome débute par le retour du général de Gaulle en France en aout 1944 et s’achève par sa démission en tant que chef du gouvernement provisoire, le 20 janvier 1946. Le général écrit les Mémoires de guerre après s’être retiré du pouvoir, et réfléchit avec distance à la situation historique et politique de la France. Lors de sa publication, l’œuvre reçoit un accueil très contrasté.

Charles de Gaulle

Charles de Gaulle est né en 1890 et mort en 1970. Il participe activement à la Première Guerre Mondiale en tant que capitaine, en 1915, avant d'être fait prisonnier par les troupes allemandes. Après l’armistice de 1918, il reçoit la légion d’honneur et la croix de guerre. En 1937, il est promu colonel et commence à rédiger des essais militaires. Le 18 juin 1940, il prononce à la radio son célèbre appel à la résistance. À Londres, il devient chef de la résistance française et dirige les Forces françaises libres. En 1945, il est élu chef du Gouvernement provisoire, puis démissionne en 1946. Il est ensuite élu président de la République fin 1958, réélu en 1965, et démissionne en 1969.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806220479-RES

Ceux qui ont acheté ce résumé du livre "Mémoires de guerre III. Le Salut (1944-1946)" ont également acheté