Agnès Martin-Lugand

Biographie de Agnès Martin-Lugand

Agnès Martin-Lugand, écrivaine française, est née en 1979 à Saint-Malo en France. Elle suit des études de psychologie et exerce pendant six ans dans le milieu hospitalier au niveau de la protection de l’enfance. Elle s’essaye ensuite à l’écriture avec son premier roman Les gens heureux lisent et boivent du café. Malheureusement, aucune maison n’accepte de l’éditer. La jeune auteure ne se décourage pas pour autant et tente l’aventure de l’autoédition numérique en 2012 : son livre est alors disponible sur Amazon et se classe rapidement dans les meilleures ventes Kindle. Michel Lafon, qui voit ce succès d’un très bon œil, acquiert les droits du roman et l’édite en 2013, cette fois en version papier. Vendu à plus de 300 000 exemples en librairie, l’ouvrage devient un bestseller et se fait traduire en plusieurs langues.

Face à cet enthousiasme, la romancière écrit un second livre intitulé Entre mes mains le bonheur se faufile (2014). En 2015, elle revient en librairie avec la suite de son premier roman, La vie est facile, ne t’inquiète pas. Le succès d’Agnès Martin-Lugand ne s’arrête pas là puisque le producteur hollywoodien Harvey Weinstein a acquis les droits cinématiques, des Gens heureux lisent et boivent du café.

Citations de Agnès Martin-Lugand

  • « Il faut d’abord que je me reconstruise, que je sois forte, que j’aille bien, que je n’ai plus besoin d’aide. Après ça, seulement, je pourrai encore aimer. » (Les gens heureux lisent et boivent du café)
  • « – C’est un mec bien, je comprends qu’il te plaise.
  • – Mais... Pas du tout...
  • – Elle est amoureuse et stupide, c’est mignon tout plein. » (La vie est facile, ne t’inquiète pas)
  • « Une maman, comme un enfant, ça ne s’oublie pas. Tu ne fais de mal avec lui. Tu apprends, c’est tout. Je n’ai pas de conseil à te donner. Tous les parents font des erreurs. Donnez-vous le temps de vous apprivoiser. » (La vie est facile, ne t’inquiète pas)
  • « Je rirais au nez de quiconque me dirait que l’on ne peut pas aimer deux personnes à la fois. Si, c’était tout à fait possible. Sauf qu’on aimait pas de la même façon. » (Entre mes mains le bonheur se faufile)
  • « Et depuis un an, je me répétais tous les jours que j’aurais préféré mourir avec eux. » (Les gens heureux lisent et boivent du café)
Voir une image de l'auteur