Analyse du livre :  Le Malade imaginaire

Analyse du livre

Le Malade imaginaire

Auteur : Molière

Analyse de : Johanne Boursoit

5/5 (8 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre Le Malade imaginaire
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction générale à la célèbre pièce de Molière (2 pages)

    Molière, Dramaturge, comédien et chef de troupe français
    Le Malade imaginaire, Un rire sur la mort

  • Résumé des trois actes du Malade imaginaire (6 pages)

    La dernière pièce de Molière synthétisée intégralement

  • Étude des personnages principaux (4 pages)

    Une analyse d’Argan, de Béline, d’Angélique, de Louison, de Toinette, de Béralde, de Cléante et du corps médical

  • Clés de lecture (12 pages)

    La comédie-ballet, Une comédie-ballet devenue comédie ; La comédie d’intrigue ; Molière, peintre de son siècle ; Le comique de Molière ; Le Malade imaginaire, une farce ? ; La médecine vue par Molière

  • Pistes de réflexion (1 pages)

    Affinez votre étude du Malade imaginaire grâce à ces questions

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "Le Malade imaginaire"

Spécialiste en langues et littératures françaises, Johanne Boursoit dégage dans sa fiche de lecture les grands axes d’analyse de la toute dernière comédie de Molière : Le Malade imaginaire. Une analyse complète et détaillée pour redécouvrir cette œuvre qui, malgré une situation quelque peu tragique, n’en finit pas de nous faire rire...

À l’aide d’un résumé complet des trois actes de la pièce, la spécialiste relève les éléments narratifs majeurs de l’histoire et les présente au lecteur. Ensuite, elle s’intéresse aux différents personnages, dont Argan, rendu ridicule par son hypocondrie. Puis, les clés de lecture abordent le schéma classique de la comédie d’intrigue, la peinture de la société du 17e siècle et les procédés comiques employés par le dramaturge. L’appartenance de la pièce au genre de la farce est également commentée. Une série de questions ouvertes permettra aux plus insatiables de continuer leur exploration de l’ultime œuvre du génie français.

A propos du livre "Le Malade imaginaire"

La pièce de Molière, Le Malade imaginaire, est représentée pour la première fois en 1673 au Théâtre du Palais-Royal par sa troupe. Elle est la dernière pièce de Molière, dans laquelle il a d'ailleurs joué le rôle d'Argan jusqu'à sa mort.

Comédie-ballet qui mêle le théâtre à la musique et à la danse, Le Malade imaginaire est centré sur l'histoire d'Argan, le fameux hypocondriaque de la pièce. Sa vie tourne autour de la médecine et il espère marier sa fille à Thomas Diafours, le neveu de son médecin, lui-même médecin en herbe. Mais Angélique est éprise d'un jeune homme prénommé Cléonte et refuse de s'unir à Thomas. Commence alors les querelles entre père et fille. De plus, Béline, la nouvelle femme d'Argan, a pour seule ambition de voir son mari mort afin de pouvoir profiter de l'héritage que lui lèguera ce dernier. Mais la fille et la servante d'Argan, Toinette, ne sont pas dupes et sont bien décidées à révéler la véritable nature de Béline, tout en faisant accepter à Argan le mariage d’Angélique et Cléonte. Toinette ira même jusqu'à se travestir en médecin. Argan comprendra-t-il ce qu'il se trame dans son dos ? Dans Le Malade imaginaire, Molière critique une nouvelle fois la société du XVIIe siècle par le biais du rire.

Le Malade imaginaire a été adapté à de nombreuses reprises, notamment en téléfilm par Christian de Chalonge en 2008.

Molière

La carrière de Molière (1622-1673), né Jean-Baptiste Poquelin, est marquée par de hautes protections, dont celle de Louis XIV, de grands succès publics et d’âpres controverses – querelle des Précieuses ridicules, de L’École des femmes, du Tartuffe, de Dom Juan –, comme il a peint « d’après nature » les hommes dans toute leur complexité. Auteur, directeur de troupe et comédien, connaissant toutes les ressources qu’offre la comédie pour « corriger les mœurs par le rire », s’inspirant librement de Plaute et de Térence, de la farce, de la comédie espagnole et de la commedia dell’arte, il a tendu un miroir à ses contemporains pour qu’ils reconnaissent leurs travers dans des personnages – l’Avare, le Misanthrope, le Malade imaginaire – devenus des « types » immortels.

Il dresse en effet une véritable étude de la société dans laquelle évoluent bourgeois prétentieux, faux savants pédants, religieux hypocrites, aristocrates dégénérés, serviteurs malicieux et paysans ignorants. Il pousse la critique en profondeur et s’amuse des gestes, des situations et des mots pour garantir un effet comique et « faire rire les honnêtes gens ». « C’est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens » (L’École des femmes)

Les thématiques que Molière aborde dans ses œuvres semblent universelles tant les différentes époques se les approprient et les considèrent comme modernes. Il est l’un des auteurs français les plus étudiés, aussi l’expression « langue de Molière » pour désigner le français est communément acceptée et employée du plus grand nombre.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806290786

ISBN numérique : 9782806290779

Ces analyses du livre "Le Malade imaginaire" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "Le Malade imaginaire" ont également acheté