La Belle Amour humaine : Résumé du livre

4.5

8 avis

Lyonel Trouillot La Belle Amour humaine Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Anne Crochet (rédacteur).

Description du résumé sur La Belle Amour humaine

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre La Belle Amour humaine écrit par Lyonel Trouillot. A télécharger rapidement !

Le titre du roman, La Belle Amour humaine, fait référence à un poème publié en 1957 par Jacques Stephen Alexis, un poète haïtien qui a beaucoup inspiré Lyonel Trouillot. Dans ce texte, Alexis présente ses vœux de bonheur et de joie à ses compagnons spirituels.

 La Belle amour humaine raconte la rencontre entre Anaïse, une jeune occidentale en quête de vérité sur son passé familial, et le peuple d'Anse-à-Fôleur, incarné par Thomas, un guide. À défaut de lever le voile sur le mystère qui entoure le décès de son grand-père, Anaïse va puiser dans ce village côtier une nouvelle philosophie de vie centrée sur le bonheur et le respect d'autrui. Le livre est divisé en trois chapitres : dans le premier, Thomas, le narrateur, accueille Anaïse à l'aéroport et la conduit jusqu'au village ; dans le second, la jeune femme donne au guide ses impressions sur Anse-à-Fôleur ; enfin, le dernier chapitre (narration hétérodiégétique) livre le secret de la Belle amour humaine.

Pour en savoir plus sur le livre La Belle Amour humaine, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "La Belle Amour humaine"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de La Belle Amour humaine de Lyonel Trouillot dont voici un extrait :

« Le narrateur (non identifié) s'adresse au narrataire (non identifié) et lui parle d’une nuit durant laquelle un incendie s'est produit dans un village. Il décrit ce village et ses habitants.

Selon N. (le narrateur), la capitale, Port-au-Prince, est faite de bruit et de pauvreté, contrairement à « là-bas », où l'on vit de mer et de silence.

N. insiste sur le bruit qui emplit Port-au-Prince, une ville qui n'est pas vraiment belle, mais qui ne diffère pas des autres capitales dans la mesure où chaque cité a sa face cachée.

N. décrit Anse-à-Fôleur, un paisible village côtier où vit son oncle, un peintre portraitiste à la retraite.

Le narrataire n'est pas venu à Anse-à-Fôleur par hasard : il veut la vérité sur la disparition mystérieuse de son grand-père, Robert Montès, l'une des deux victimes de l'incendie qui a touché le village, avec le colonel Pierre André Pierre. »

Découvrez la suite dans le document.