Les Souffrances du jeune Werther : Résumé du livre

5

9 avis

Goethe Les Souffrances du jeune Werther Résumé
Validé par notre comité éditorial Rédigé par Dominique Coutant (rédacteur).

Description du résumé sur Les Souffrances du jeune Werther

Ce document propose un résumé clair et détaillé du livre Les Souffrances du jeune Werther écrit par Goethe. A télécharger rapidement !

Paru en 1774, le roman épistolaire Les Souffrances du jeune Werther est une des premières œuvres de Goethe. Cette histoire tragique évoque la passion dévorante de Werther, jeune homme sensible et exalté, pour la jeune Charlotte, en qui il pense avoir trouvé l'âme-sœur, mais qui est promise à un autre homme. Le jeune homme tentera de la fuir, puis reviendra vers elle et se laissera peu à peu dévorer par cet amour impossible. Ce roman, qui pose les bases du romantisme, aura un succès considérable.

Pour en savoir plus sur le livre Les Souffrances du jeune Werther, n'hésitez pas à également consulter :

Extrait du résumé du livre "Les Souffrances du jeune Werther"

Ce document propose un résumé gratuit clair et détaillé du roman Les Souffrances du jeune Werther de Goethe, dont voici un extrait :

« Les premières lettres de Werther destinées à son ami Wilhelm datent de mai 1771. Il y écrit sa joie d’avoir quitté la ville, où l’attendaient pourtant de brillantes fonctions, et d’avoir trouvé une « contrée paradisiaque » (p. 41), Wahlheim, où il jouit avec délice de sa solitude et de longues promenades dans la montagne, où il sent partout la présence divine. Il décrit le petit bourg où il descend parfois et les gens du pays avec lesquels il s’est lié malgré sa sauvagerie naturelle. Il refuse que son ami lui envoie des livres : « son Homère » lui suffit. Il affirme que, de toute façon, la vie humaine est chimérique et que seule la nature, d’une richesse inépuisable, inspire les artistes. Lui-même dessine souvent ce qu’il a sous les yeux. Mi-juin, il écrit qu’au cours d’un bal campagnard, il a fait la connaissance de Charlotte Buff, la fille du bailli de la région qui est fiancée à Albert, un jeune homme de bonne famille absent actuellement pour affaires. Il l’a découverte en train de distribuer des tartines à ses six frères et soeurs qui semblent l’adorer. « Mon âme tout entière s’attachait à sa figure, à sa voix, à son maintien » (p. 59), écrit Werther, subjugué par ses yeux noirs. »

Découvrez la suite dans le document.