Analyse du livre :  A l'Ouest, rien de nouveau

Analyse du livre

A l'Ouest, rien de nouveau

Auteur : Erich Maria Remarque

Analyse de : Elena Pinaud

4.5/5 (8 avis)

Détails de l'abonnement

  • 9,99€ /mois
  • 10 téléchargements par mois
  • + de 1500 analyses
  • Résiliable à tout moment
Voir plus
Extrait de l'analyse du livre A l'Ouest, rien de nouveau
Structure de cette analyse du livre
  • Introduction de l'analyse (1 pages)

    Erich Maria Remarque, romancier allemand
    À l’Ouest, rien de nouveau : la guerre vue par un soldat allemand volontaire

  • Résumé d’À l’Ouest, rien de nouveau (2 pages)

    L’histoire d’À l’ouest, rien de nouveau résumée en plusieurs parties

  • Etude des personnages principaux (2 pages)

    Une analyse de Paul Baümer, Albert Kropp, Tjaden, Stanislas Katczinsky, Franz Kemmerich, Kantorek, Himmelstoss

  • Analyse des clés de lecture (3 pages)

    La Première Guerre mondiale ; Le statut du simple soldat ; L’autorité et la vengeance ; Un réquisitoire contre la guerre ; La mise en avant de valeurs humaines ; Un « livre-journal »

  • Quelques pistes de réflexion (1 pages)

    Quelques questions pour compléter votre analyse d’À l’ouest, rien de nouveau d’Erich Maria Remarque

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "A l'Ouest, rien de nouveau"

Rédigée par Elena Pinaud, diplômée de lettres modernes, cette analyse littéraire d’À l’ouest, rien de nouveau d’Erich Maria Remarque aborde l’œuvre sous toutes ses coutures.

Elle comprend tout d’abord un résumé particulièrement détaillé et structuré selon les temps forts de l’intrigue, afin de permettre une meilleure compréhension de l’histoire. Ensuite, les personnages principaux font l’objet d’une analyse minutieuse, notamment Paul Baümer, le narrateur. Les clés de lecture proposent quant à elles une explication des différents thèmes de l’œuvre et se penchent sur toutes ses particularités. On aborde, entre autres, le sujet majeur du livre, la Première Guerre mondiale, et la figure centrale du simple soldat. Les thèmes de l’autorité et de la vengeance font également l’objet d’une étude approfondie, et montrent encore un autre aspect du confit. Enfin, cette fiche de lecture propose une synthèse complète du vaste réquisitoire contre la guerre que l’on retrouve dans À l’Ouest, rien de nouveau. Mais ce n’est pas tout ! Après l’analyse du livre, on trouve encore une dizaine de pistes de réflexion, sous forme de questions ouvertes, afin d’aller encore plus loin dans l’étude du roman.

A propos du livre "A l'Ouest, rien de nouveau"

Publié pendant l’entre-deux-guerres, en 1929, À l’ouest, rien de nouveau a d’emblée connu un immense succès. Mais, en raison de la montée du fascisme et des relations tendues entre les différents pays européens, il a également fait l’objet de plusieurs polémiques. Émouvante et poétique, l’œuvre d’Erich Maria Remarque n’en est pas moins d’un réalisme troublant. Elle regorge d’images éloquentes montrant des soldats discutant sur les latrines en pleine nature, qui s’épouillent, mangent du pain moisi… On est loin de la grandeur héroïque qu’on avait fait miroiter aux jeunes hommes avant les combats !

En présentant le conflit sous ses aspects les plus destructeurs et les plus visibles, qui font des soldats des « hommes bêtes », voire des « animaux dangereux » pour certains, Erich Maria Remarque se livre à un véritable réquisitoire contre de la guerre. Écrit à la première personne, l’œuvre prend la forme d’un journal intime qui permet non seulement au lecteur de se sentir plus concerné par le récit, mais qui rend le caractère atroce du conflit encore plus prégnant.

Vous hésitez encore ? Découvrez notre fiche de lecture gratuite, qui vous donnera une idée de la qualité des analyses littéraires que nous proposons !

Erich Maria Remarque

Erich-Maria Remarque (pseudonyme d’Erich-Paul Remark né en 1898 à Osnabrück en Allemagne et décédé en 1970 à Locarno en Suisse) est un des grands auteurs passionnés par les valeurs humaines telles que la camaraderie, la solidarité et le pacifisme (Trois camarades, 1938 et Aime ton prochain, 1941). C’est aussi un homme de son temps concerné par la dépression économique (L’obélisque noir, 1956), par la dictature et par l’oppression (Le Temps de vivre et le temps de mourir, 1954).

Ses premiers romans, très bouleversants et interprétés à l’époque de leur parution de manière parfois exagérée et erronée (on a considéré que l’auteur transmettait, à travers ses œuvres, des messages antinationalistes), lui ont valu la perte de la nationalité allemande.

Informations techniques

ISBN papier : 9782806212634

ISBN numérique : 9782806215062

Ces analyses du livre "A l'Ouest, rien de nouveau" pourraient également vous intéresser
Ceux qui ont acheté cette analyse du livre "A l'Ouest, rien de nouveau" ont également acheté