Aliocha

Aliocha : Résumé du livre

5/5 (4 avis)
Description du résumé sur Aliocha (Henri Troyat)

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Aliocha d'Henri Troyat, dont voici un extrait :

« Lorsque son professeur de français lui annonce qu’il a obtenu la deuxième place à l’exercice de composition, Alexis Krapivine, empli de fierté, court annoncer la nouvelle à ses parents, Georges Pavlovitch et Héléna Fedorovna. Mais cette réussite ne les émeut pas autant que le petit garçon l’avait imaginé : elle est en réalité totalement éclipsée par la mort de Lénine qui ravive chez son père et sa mère l’espoir de retourner dans leur Russie natale et ainsi quitter la précarité que leur confère leur statut d’émigrés en France. Aliocha (le diminutif russe d’Alexis) est déçu de leur réaction et ne comprend pas l’importance de leur bonheur.

À l’école, sa performance est saluée par Thierry Gozelin, l’éternel premier de classe et grand lecteur de littérature française. D’habitude très solitaire, celui-ci se rapproche du jeune russe de par leur passion commune pour les lettres et le mépris qu’ils inspirent à leur classe (Thierry parce qu’il est bossu et Aliocha à cause de ses origines). Très vite, les deux jeunes garçons finissent par se lier d’amitié. À un tel point que Gozelin, malgré sa condition sociale très aisée, l’invite chez lui.»

Découvrez la suite dans le document.

Voir plus
Que puis-je trouver dans ce résumé sur "Aliocha"

Ce document propose un résumé clair et détaillé de Aliocha d'Henri Troyat, dont voici un extrait :

« Lorsque son professeur de français lui annonce qu’il a obtenu la deuxième place à l’exercice de composition, Alexis Krapivine, empli de fierté, court annoncer la nouvelle à ses parents, Georges Pavlovitch et Héléna Fedorovna. Mais cette réussite ne les émeut pas autant que le petit garçon l’avait imaginé : elle est en réalité totalement éclipsée par la mort de Lénine qui ravive chez son père et sa mère l’espoir de retourner dans leur Russie natale et ainsi quitter la précarité que leur confère leur statut d’émigrés en France. Aliocha (le diminutif russe d’Alexis) est déçu de leur réaction et ne comprend pas l’importance de leur bonheur.

À l’école, sa performance est saluée par Thierry Gozelin, l’éternel premier de classe et grand lecteur de littérature française. D’habitude très solitaire, celui-ci se rapproche du jeune russe de par leur passion commune pour les lettres et le mépris qu’ils inspirent à leur classe (Thierry parce qu’il est bossu et Aliocha à cause de ses origines). Très vite, les deux jeunes garçons finissent par se lier d’amitié. À un tel point que Gozelin, malgré sa condition sociale très aisée, l’invite chez lui.»

Découvrez la suite dans le document.

A propos du livre "Aliocha"

Aliocha est un roman d’Henri Troyat publié en 1991. Il raconte le quotidien d’un jeune émigré russe, Alexis « Aliocha » Krapivine, en insistant sur le tiraillement constant de ce dernier entre une langue et société françaises qu’il adore et des origines russes chères à ses parents qu’il désire rejeter. Perdu entre ces deux cultures qui constituent un frein à son intégration, il finira par trouver un équilibre à travers l’amitié qu’il nouera avec l’infirme Thierry Gozelin et leur amour commun pour la littérature.

Subtil mélange de faits réels probablement inspirés de la vie de l’écrivain et d’éléments fictionnels, Aliocha est un récit qui célèbre la langue française, ses œuvres, l’amitié et surtout la richesse que peut constituer la différence.

Henri Troyat

Arrivé à Paris avec ses parents en 1920 pour fuir la révolution russe, Henri Troyat (1911-2007) connait son premier succès littéraire en 1938 – trois après sa première publication – lorsqu’il reçoit le Prix Goncourt pour son roman L’Araigne. S’il choisit le français comme langue d’écriture, il n’occulte pourtant pas son amour pour son pays natal – la Russie –, qu’il exprime à travers une œuvre extrêmement variée où se mêlent romans (Tant que la terre durera, 1947-50), nouvelles (L’éternel contretemps, 2003), biographies d’écrivains (Dostoïevski, 1940) ou de figures historiques (Nicolas II, le dernier tsar, 1992) et pièces de théâtre. Elle lui vaudra d’être élu à l’Académie Française en 1959.

Informations techniques

ISBN numérique : 9782806237101-RES

Ces analyses du livre "Aliocha" pourraient également vous intéresser