Jean Racine

Jean Racine

Jean Racine (1639-1699), tout comme Pierre Corneille juste avant lui, est une figure majeure de la tragédie classique française au XVIIe siècle.

Après avoir bénéficié d’une éducation poussée à l’abbaye de Port-Royal, il s’installe à Paris où, à partir de 1663, il est admis à la cour de Louis XIV et mène une brillante carrière de dramaturge. Auteur de 11 tragédies, il use de son génie pour dépeindre la passion sous toutes ses facettes les plus dévastatrices. À la fois puissante et inévitable, elle semble être une malédiction pour tous ceux qui la connaissent, tant la notion de fatalité y est forte. Amours impossibles, décors antiques et héros universels participent au succès du dramaturge qui empreinte au jansénisme sa vision austère. Par ailleurs, la simplicité avec laquelle il traite de l’action rompt avec la profondeur des sentiments et le drame intérieur des personnages motivés par des passions irrésistibles.

Les pièces de Racine s’inspirent de la mythologie grecque (Andromaque), de l’histoire romaine (Britannicus) ou de l’histoire chrétienne (Athalie).