GIGN - Confessions d'un OPS - Analyse du livre

de Philippe B., Jean-Luc Riva

(0 évaluation)

À propos de l'analyse de livre sur GIGN - Confessions d'un OPS

GIGN, Confessions d’un OPS est, comme son titre l’indique, le récit autobiographique d’un ancien membre du célèbre Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale.

Son auteur ? Philippe B., celui qui, suite à de graves blessures, a cessé ses activités au sein du groupe armé et s’est reconverti depuis la fin de l’année 2018 en auteur, conférencier et acteur de cinéma sous le pseudonyme d’Aton.

GIGN, Confessions d’un OPS, est paru le onze janvier 2019 aux éditions Nimrod et a immédiatement connu un réel succès commercial. La grande visibilité médiatique de son auteur et la présence encore marquante dans les esprits des attentats meurtriers de novembre 2015 ne sont sans doute pas étrangères à ce succès.

En Charente-Maritime, après une enfance spartiate et une adolescence aux limites de la délinquance, c’est à l’âge de 16 ans, en 1994, que son destin bascule. Philippe B. suit en direct à la télévision l’assaut spectaculaire du GIGN sur un Airbus à Marignane. Dès cet instant, Philippe B. sait alors qu’il veut être de « ces hommes-là ».

C’est le point de départ du parcours hors du commun de Philippe B., la réalisation d’une vocation. Il sera chuteur opérationnel, instructeur en sports de combat, expert en explosifs, et tireur d’exception. Philippe B. lève le voile, avec obligation de réserve nécessaire, sur les missions les plus périlleuses du Groupe ainsi que sur ses réflexions. Il nous livre, en dehors de tout filtre, sa vision des dirigeants politiques, les dysfonctionnements de l’administration, les fléaux de l’apparence et les risques que représente le voyeurisme des nouveaux médias.

Une autobiographie époustouflante par le descriptif des missions, riche d’anecdotes, interpelante de dessous cachés, mais aussi porteuse d’un message fort d’optimisme. À force d’abnégation, de détermination mentale, d’intégrité, de fidélité au credo « Suis-je utile ? », la réussite d’une vocation insoupçonnée.

Cette vie, celle de Philippe B. alias Aton racontée dans GIGN, Confessions d’un OPS, fait l’objet de la présente analyse. Une analyse qui se veut à la fois utile et didactique. La partie de l’analyse intitulée « Clés de lecture » permet au lecteur d’appréhender le récit au travers de différents filtres susceptibles d’élargir le spectre de l’histoire elle-même. Sans être exhaustives, trois clés de lecture sont proposées dans l’analyse.

La première, celle du « récit du (anti-)héros », propose de poser un regard parallèle entre le récit du « héros » du GIGN (tel que, à la lecture de ses exploits, il puisse être perçu) avec d’autres héros de la littérature française. À cette nuance près que Philippe ne se définit pas comme un « égo héroïque », mais valorise la force et la cohésion du groupe qui sans doute, sont, elles, dignes de respect.

La deuxième clé de lecture suggère une vision globale de l’œuvre littéraire d’Aton. Ce dernier a écrit un second récit autobiographique, Féral, cette force qui existe en nous qui, selon son auteur lui-même, se présente comme une suite logique de la première. Féral relate et explore tous les ressorts intérieurs indispensables pour réussir une quête (quelle qu’elle soit). Réveiller la bête qui sommeille en nous, revenir à l’instinct, à la nature, etc. Voilà qui ouvre un grand thème classique de la littérature, celui confrontant la « nature » et la « culture ». Les grands penseurs du xviiie siècle considéraient-ils, tel le Féral, le retour à la nature essentiel à l’humanité ?

La troisième clé, quant à elle, présente une lecture « à la lumière du roman initiatique ». Dans la pure lignée du roman d’apprentissage, elle divise le récit en trois parties : l’enfance, la décision du changement, la réalisation. Finalement, le protagoniste pose son regard critique sur le chemin parcouru.

Enfin, la dernière clé de lecture propose de s’attarder sur le genre littéraire choisi par l’auteur, à savoir l’autobiographie. Nous nous interrogerons sur l’impact qu’à ce choix sur le lecteur.

Pour clôturer l’analyse de GIGN, Confessions d’un OPS sont présentées plusieurs pistes de réflexion, qui, à partir du récit, ouvrent un large spectre de remise en question philosophique, psychologique ou même médiatique de la société dans laquelle nous évoluons.

C’est en janvier 2019 que sort en librairie le premier livre de Philippe B., alias ATON. Il s’agit du récit autobiographique de Philippe B. qui a passé quinze années en tant que « OPS » au sein du fameux Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale. Au vu de la grande médiatisation de son auteur, reconverti en acteur et conférencier, le livre connait immédiatement un grand succès commercial.

Élevé à la dure, ATON développe, dès l’âge de 13 ans, une aptitude exceptionnelle pour les arts martiaux. Une passion qui le mènera durant son adolescence aux frontières de l’ultraviolence et de la délinquance. Pourtant, c’est aussi durant cette période, précisément dans le courant de sa seizième année, qu’il assistera en direct, à la télévision, à un évènement qui bouleversera toute sa vie. Il s’agit du célèbre assaut du GIGN sur un Airbus à Marignane en 1994. En ce jour d’hiver, Philippe B. en est convaincu : il fera partie de ces hommes-là !

Voici donc l’histoire de Philippe B., un « OPS » au parcours exceptionnel. Au fil des pages, le lecteur suit les opérations de l’homme, à la fois tireur, instructeur en sports de combat, chuteur opérationnel… On suit ses exploits tant en Libye, dans le golfe d’Aden, en Irak que sur le territoire français, puisque Philippe B. était présent lors des terribles attentats de Charlie Hebdo en 2015.

Avec les précautions qui s’imposent, l’auteur lève le voile sur le quotidien des opérationnels du fameux groupe d’intervention.

Structure de cette analyse du livre

  • GIGN (5 pages)

    Confessions d'un OPS

  • Philippe B. alias Aton (7 pages)

    Ecrivain français

  • Résumé (10 pages)

  • Etude des deux personnages centraux (14 pages)

    Philippe B.
    Le GIGN

  • Clés de lecture (19 pages)

    Le récit d’un (anti-)Héros ou d’un groupe héroïque ?
    À la lumière de Féral, la nature ou la culture ?
    À la lumière du roman initiatique
    Le choix de l’autobiographie

  • Pistes de réflexion (29 pages)

    Quelques questions pour approfondir sa réflexion...

  • Pour aller plus loin (32 pages)

    Edition de référence
    Etudes de référence

Que puis-je trouver dans cette analyse sur "GIGN - Confessions d'un OPS"

Dans cette fiche de lecture, vous trouverez d'abord une mise en contexte et une description du parcours de l'auteur, Philippe B., suivie d'un résumé détaillé de ce livre autobiographique dans lequel l'ancien OPS nous raconte son expérience. Ensuite, dans une analyse qui se veut utile et didactique, vous trouverez des clés de lecture, parmi lesquelles l'opposition "héros"-"anti-héros", ainsi qu'une comparaison avec l'autre oeuvre autobiographique de l'auteur, et une analyse par le prisme du roman initiatique. Pour conclure, plusieurs pistes de réflexion et sources complémentaires sont fournies au lecteur.

Ces analyses du livre "GIGN - Confessions d'un OPS" pourraient également vous intéresser

Ceux qui ont téléchargé cette analyse du livre "GIGN - Confessions d'un OPS" ont également téléchargé

Inscrivez-vous, et accédez à une offre inégalée et professionnelle,
de plus de 1700 analyses de livres, pour seulement 14,99€ par mois !